Bangui-Violence: La Minusca condamne les dernières attaques contre les casques bleus

Dans un communiqué signé de Vladimir Monteiro, porte-parole, l’on apprend que suite à l’opération du 8 avril 2018, menée conjointement avec les Forces de sécurité intérieures et les Forces armées centrafricaines (FACA) au KM5, à Bangui, la Minusca poursuit ses efforts dans ce quartier afin d’éviter une escalade de la violence dans les arrondissements avoisinants.

Dans ce contexte tendu, la Force de la Minusca a, quatre heures durant, dû repousser des éléments lourdement armés des groupes criminels qui ont délibérément ouvert le feu sur les forces internationales, qui ont riposté. Neuf casques bleus membres du contingent rwandais ont été blessés, dont l’un a succombé à ses blessures. Un autre casque bleu se trouve dans un état critique.

La Minusca condamne fermement ces nouvelles attaques contre les forces de maintien de la paix stationnées en République centrafricaine. La Mission rappelle que toute attaque contre des casques bleus peut constituer un crime de guerre et que leurs auteurs devront en répondre devant les juridictions pertinentes.

Elle demande une cessation immédiate des tensions au KM5 qui ont déjà occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et plusieurs blessés. Elle reste disposée à appuyer tous les efforts visant une résolution pacifique de ces tensions. Et réitère son engagement à soutenir le Gouvernement de la République centrafricaine à protéger les populations civiles, sans aucune distinction, et à restaurer la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national.