×

Veuillez désactiver le bloqueur de publicité SVP!

Vous n'aimez pas la publicité dans les pages, nous le comprenons bien! Par contre, un site d'information sans pubicité ne pourra pas survivre sans revenu publicitaire.

Bras de fer : Patricia Ndam Njoya fait interrompre la cérémonie d'installation du préfet du Noun

Patricia Taïmano Ndam Njoya

La magistrate municipale justifie son acte par le fait que son nom n’a pas été mentionné dans la liste des personnalités devant prendre la parole au cours de la cérémonie.

La sulfureuse maire de Foumban a encore fait parle d’elle aujourd’hui. Elle a interrompu ce mardi 12 janvier 2021, la cérémonie d'installation du Préfet du Noun, au motif que son nom ne figurait pas sur la liste des personnalités devant s'exprimer pour la circonstance.

« Face aux pratiques traditionnelles d'un autre temps qui semble ressurgir, parfois les droits de l'homme, la liberté à la place des valeurs traditionnelles reconnues par la constitution [...]. Les abus du pouvoir et d'autorité avec les nombreuses injustices qui en découlent, les complicités et des connivences sur les dos des populations entre les autorités administratives militantes et les autorités traditionnelles militantes du même parti politique. Nous sommes ici ce jour par expérience pour ouvrir les yeux de tous de se garder de tomber dans le piège qui consiste, une fois arrivé dans le Noun, au lieu de servir la République de devenir vassaux. Des fonctionnaires de notre administration qui au lieu de travailler pour une administration performante d'intérêt général, passent plus leur temps à afficher leur multipartisme et divise les populations. De Foumban, l'appel de la République est lancé contre les fossoyeurs et leurs complices qui pour les protéger choisissent de fermer les yeux au péril de l'ordre républicain», a déclaré Patricia Tomaïno Ndam Njoya.

Rappelons que depuis un bon moment, les tensions sont vives entre Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan Roi des Bamouns, et Patricia Taïmano Ndam Njoya, maire de la ville de Foumban.

La « Porte traditionnelle d’entrée », un monument de la ville de Foumban Royaume Bamoun a été victime d’un incendie qui l’a entièrement consumée. La maire de Foumban, Patricia Tomaïno Ndam Njoya, s’est rendue sur les lieux pour évaluer les dégâts. Quelques heures plus tard, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, accompagné de sa cour et de sa garde, s’est lui aussi rendu place. Ce dernier qui considère que ce monument traditionnel sinistré relève du patrimoine de son trône a alors décidé d’engager sa reconstruction, ce à quoi va s’opposer la maire de Foumban. Depuis lors, le torchon brûle encore plus entre les deux personnalités aux idéologies politiques différentes