Hilaire Nzipang

Le conseiller municipal du Mouvement Progressiste (MP) de la commune d’arrondissement de Douala 1er a été l’un des invités de l’émission dominicale « Droit de réponse » diffusée sur Equinoxe télévision.

Il s’est réjoui de L’avènement du conseil constitutionnel, l’un des sujets abordés au cours de l’émission

. L’homme politique a évoqué l’article 7 de la constitution, précisément l’alinéa 4 qui parle l’incompatibilité entre la fonction présidentielle et toute autre fonction élective.Et comme tel, il demande au tout premier président du conseil constitutionnel de poser un acte en destituant le président de la république de président du RDPC.

"Les fonctions du président de la République sont incompatibles avec toute autre fonction publique, élective ou toute activité professionnelle"a t-il déclaré.

Il s’avère que, explique-t-il  le président de la République à son élection est président national du RDPC. Il y a un débat de fond qu’il faut clarifier.

"Le Conseil constitutionnel doit se prononcer sur cette disposition de l’article. Donc nous demandons purement et simplement à monsieur Clément Atangana, immédiatement de démettre Monsieur Biya de ses fonctions de président national du RDPC", ajoute-t-il.

"On ne saurait être président de la République et prétendre à d’autres fonctions électives" car, dit-il,  c'est un débat de clarification qui vaut son pesant d’or et je pense que le Conseil constitutionnel vient à point nommé.

 

Source:ôCameroun

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur