Cameroun-Crise du NOSO : Bruno Bidjang veut en découdre avec une journaliste d’Equinoxe Tv

Bruno Bidjang

Il répondait ainsi à Dominique Audrey Onyengueleck, journaliste d’Equinoxe TV, qui, au cours d’une émission, a clairement dénoncé le silence assourdissant des artistes camerounais face aux tueries en zone anglophone, non sans appeler au boycott de ces derniers.

« Ils chantent quoi ? J'ai honte d'être camerounaise, On leur donne le droit d'auteur pourquoi ? Ils ont fait quoi depuis le début de la crise », a fulminé l’employée de Severin Tchounkeu.

Des propos qui ont immédiatement heurté la sensibilité de Bruno Bidjang. Dans « Tour d'horizon » ce vendredi 23 octobre, le rédacteur en chef de Vision 4 a répondu à la journaliste d’Equinoxe Tv « Je voudrais envoyer un message, à une jeune sœur que je respectais jusqu'à ce matin. Une jeune consœur (...) Ce n'est pas parce que vous vous avez une tribune à la télé que vous devez croire que vous allez vous lever un matin et commencer à insulter les gens (...) Aujourd’hui elle se lève pour dire qu’elle a honte d'être Camerounaise, qu'elle va organiser un mouvement de boycott. Moi je suis curieux de voir ce à quoi va ressembler ce mouvement de boycott. Et je dis, on ne doit pas profiter d’une quelconque position pour vouloir faire croire qu’on est important. Non ! Personne ne suivra ce mouvement. Nous on va aussi organiser ici, des mouvements de contestation pour dire : Nous soutenons les artistes qui estiment qu’ils doivent rester dans leur position d’artiste, en produisant des œuvres qui peuvent divertir les populations » , a réagi Bruno Bidjang, déclaration rapportées par le site Médiatude.