Cameroun-Can 2019: Pape Diouf reste positif et vole au secours du Cameroun

L'ex président de l'olympique de Marseille était l'invité sur le plateau de l'émission «Talent d'Afrique», diffusé sur les antennes de canal+. Sur ce, des débats étaient centrés sur l'organisation de la Can 2019 au Cameroun.

Selon lui, l'attitude du président de Caf, Ahmad Ahmad, vis à vis du Cameroun parait être suspecte « Ahmad Ahmad a eu l'imprudence, je dirais même l'insolence de dire que le Cameroun n'était pas en mesure d'organiser une compétition avec quatre nations» a-t-il déclaré. C'est ainsi qu'il justifie cela comme une insulte, et aussi, par manque de concertation du nouveau pésident de la Caf.

Enfin, étant persuadé, il dit « Je ne comprends absolument pas l’attitude de l’actuel président de la CAF, Ahmad Ahmad, sur cette pression qu’il veut mettre sur le Cameroun, un grand pays du football, un pays à qui l’Afrique doit beaucoup dans la reconnaissance du continent sur le plan du football. On sait aussi qu’en matière de préparation pour une grande compétition, il faut toujours quasiment attendre les ultimes instants pour que tout soit prêt.

Pourquoi vouloir aujourd’hui demander au Cameroun, ce qui n’a pas été demandé à d’autres pays ? Je suis de ceux qui pensent que le Cameroun sera prêt, que le Cameroun pourra organiser la compétition dans de très bonnes conditions. Aujourd’hui, mettre cette pression sur ce pays à la limite malsaine comme tentent de le faire certains membres de la CAF et son président, je ne trouve pas ça honorable.

Sans vouloir tomber dans le piège de ceux qui pensent qu’il y a une sorte de règlement de compte entre l’actuel président de la CAF et l’ancien, je pense simplement que depuis qu’il est arrivé, Ahmad Ahmad a eu l’imprudence, je dirais même l’insolence de dire que le Cameroun n’était pas en mesure d’organiser une compétition avec quatre nations. C’est des choses qui ne se disent pas, et cela ne se dit pas à propos d’un pays auquel l’Afrique doit tant sur le plan de la reconnaissance mondiale ».