Cameroun : certains militants du MRC libérés, mais Maurice Kamto reste à Kondengui.

Maurice Kamto

Vendredi dernier, plus de trente membres ]et sympathysans du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ont été mis en liberté après des semaines en captivité. Cependant, le président dudit parti, Maurice Kamto ainsi que plusieurs autres leaders et militants tels que Paul Éric Kingue, Mamadou Mota, Michelle Ndoki… restent dans les couloirs de la prison centrale de Yaoundé.

Cette libération qui a survenu vendredi dernier a d’ailleurs soulevé une polémique. Celle-ci étant de savoir pourquoi des personnes arrêtées pour des mêmes raisons sont libérées lorsque d’autres périssent encore derrière les barreaux. Pour répondre à cette question, des leaders politiques et d’opinions à l’instar du porte-parole de Maurice Kamto,Olivier Bibou Nissack pensent que l’arrestation du leader du MRC serait purement politique.

Notons qu’après les manifestations des 26 janvier et 1er juin derniers, plusieurs membres du MRC ont été interpellés et mis en prison. Ces derniers sont accusés pour la plupart, d’insurrection à l’Etat, de trouble à l’ordre public et bien d’autres chefs d’accusation.