Cameroun-Crise anglophone : Accusé de non dénonciation et de propagation de fausses nouvelles, Leo Awaghang souffrant d'une maladie cardiaque recouvre(enfin) la liberté

Leo Awaghang

La libération sous caution du détenu anglophone a été annoncée par Me Agbor Balla Nkongho. Awaghang Leo AMBEAPI, âgé de 28 ans, avait été arrêté par des gendarmes armés dans un magasin du Mile 50 à Wum le dimanche 4 février 2018.

L’on apprend que le jeune homme souffre d'une maladie cardiaque et a un stimulateur cardiaque dans sa poitrine. Il aurait été détenu au secret puis enchaîné à un lit d'hôpital après s'être évanoui plusieurs fois en détention.

L’avocat en droit humain Me Agbor Balla a salué sa mise en liberté en invitant les autorités à abandonner l'accusation portée contre lui.

« Le 27 février 2017, nous avons dénoncé les conditions d'arrestation et de détention d'un patient cardiaque Awaghang Leo AMBEAPI. Je suis heureux d'annoncer aujourd'hui que Awaghang Leo AMBEAPI a été libéré sous caution et continuera de recevoir des soins médicaux à côté de sa famille. Il souffre d'une maladie cardiaque et a un pacemaker dans la poitrine. Il a été enlevé dans un magasin du Mile 50 à Wum par des gendarmes armés le dimanche 4 février 2018. Il était accusé de non dénonciation et de propagation de fausses nouvelles. Leo a été détenu au secret, il s'est évanoui plusieurs fois en prison, il a été menotté à un lit d'hôpital, ses parents ont tenté de fournir ses médicaments et la réponse de la Wum Gendarmerie Company a été : "Quand il s'agit de sécurité nationale, t importe". Sa libération sous caution est un pas dans la bonne direction et j'exhorte les autorités à abandonner les accusations portées contre lui », a-t-il déclaré.