Cameroun-Crise anglophone : La gendarmerie de Penda-Mboko attaquée et incendiée

image illustrative

La gendarmerie de Penda-Mboko a été attaquée et incendiée dans la nuit de samedi à dimanche. L'incendie serait d'origine criminelle. Les dégâts matériels sont très importants.

« Il était environ 00h35 quand le feu a démarré », confie une source non officielle à 237actu.com

« Il s'agirait d'un incendie volontaire », a-t-elle poursuivi, affirmant que des produits inflammables avaient été « très probablement » utilisés par le ou les incendiaires.

Notre source ne donne néanmoins aucun détail sur le nombre de gendarmes de qui s’y trouvaient au moment de l’incendie.

gendarmerie_Pendaboko11111.jpg

Si pour le moment, cet acte n'a pas été revendiqué, les indiscrétions n'excluent pas la piste d'un groupe de combattants sécessionnistes.

Ces derniers ont d'ailleurs revendiqué il y a quelques jours l’attaque de la brigade de gendarmerie de Babadjou, située dans le département de Bamboutos, région de l’Ouest

Les "indépandantistes" anglophones ont choisi la sécession comme leur seule option dans la crise qui, depuis plus d’un an fragilise les régions anglophones du Cameroun.

Ils procèdent à des enlèvements et s’attaquent de plus en plus aux symboles de l’État. Ils sont clairement identifiés comme des terroristes par le pouvoir central