Franklin Mowha

Le défenseur des droits de l’homme et des libertés est porté disparu depuis le 06 août 2018

Franklin Mowha (photo) s’était rendu, apprend-on dans la ville de Kumba (Sud-ouest) le 6 août dernier pour une mission. Et depuis lors, il est  resté introuvable

« Ses activités consistent simplement à permettre aux individus victimes de violations de droits humains à avoir accès à la justice. Ce n´était pas la première fois qu´il était à Kumba, il y avait été en mai et plusieurs fois avant. Mais cette fois-ci, on craint qu´il ait été pris dans le cadre des rafles qui ont lieu dans ces zones et confondu avec certaines autres personnes », explique Hervé Nzouabet, activiste et membre de plusieurs plateformes de la société civile

Plusieurs disparitions ont déjà été signalées depuis le déclanchement de la crise qui, depuis prés de deux ans fragilise les deux régions anglophones du Cameroun

Les victimes de disparition sont exposées à un risque élevé de torture et d’autres formes de mauvais traitements, et sont même très souvent en danger de mort.

Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC) dont est membre Franklin Mowha a exprimé sa vive préoccupation sur cette disparition

Joint au téléphone par RFI, l’on apprendra que ministre de l´Administration territoriale a déclaré ne pas avoir, à ce jour, d´informations sur cette disparition.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur