Ce lundi 4 janvier, deux civils qui seraient des étudiants de l’université de Buea ont été vachement tuéspar balles juste à l’entrée de l’université par les hommes armés non identifiés.

En effet, très tôt le matin, les coups de feu ont retenti tout le long de la ville, de malingo en passant par checkpoint et le quartier très éloigné, Ndongo où les hommes armés seraient sortis pour semer la terreur.

Selon certaines sources, les deux jeunes hommes assassinés ont été pris pour des militaires en civil. Alors que les « amba boys » assuraient le respect du mot d’ordre de ville morte initié par les leaders sécessionnistes, les deux étudiants ont malheureusement trouvé la mort.

Il convient de dire que depuis le début de l’année académique 2018/2019, c’est la première fois qu’un étudiant trouve la mort dans le cadre de la crise dite anglophone.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur