Cameroun-Crise anglophone : Voici le chef traditionnel retrouvé mort dans la Manyu (Sud-Ouest).

Boniface Atchu Njang

Boniface Atchu Njang de Mbeme a finalement succombé de ses blessures après avoir reçu plusieurs balles sur son corps.

L’autorité traditionnelle du département de la Manyu appartenait au clan Awanchi-Betieku. Il avait selon des sources familiales reçu plusieurs balles sur la tête et sur tout le corps.

Une autre source sécuritaire rapporte que le chef Boniface Njang était à bord d'un véhicule de patrouille du gouvernement lorsque des suspects circulant à moto se sont mis à tirer sur lui.

Les auteurs de sale besogne pour l’heure ne sont pas encore formellement identifiés, mais il faut noter qu’un doigt accusateur  est déjà ponté sur les combattants sécessionnistes dont la capacité de nuisance de cesse de s'accroitre.

Ce n’est pas la première fois que ces « terroristes » s’attaquent aux chefs traditionnels. Le chef Abang Ashu du village Big Nyang, dans l’arrondissement d'Akwaya, région du Sud-Ouest, avait été sévèrement battu, puis attaché à un arbre dans une forêt maléfique en début du mois de décembre dernier.

Il était reproché à cette autorité traditionnelle sa proximité avec les forces de défense camerounaises. Le chef Abang Ashu était accusé par les sécessionnistes de trahir les éléments des forces de défense ambazoniennes aux forces républicaines.