Cameroun-Diaspora : L’artiste Ben DECCA « gracié» par la brigade « Anti-Sardinards »

Ben DECCA

Ce mouvement hostile au régime Biya indique dans un communiqué du mercredi 21 novembre que les sanctions qui pesaient sur l’artiste Ben DECCA sont désormais levées. L’artiste pourra donc de nouveau se produire en Europe et en Amérique.

Lire la déclaration de la brigade « Anti-Sarinard »

Chers compatriotes,

1/ Considérant que le mot d'ordre de Boycott des artistes lancé le 23 Octobre par le leader de la brigarde anti sardinards, ne concernait que les artistes ayant fait une prestation au palais de sport de Yaoundé pour le compte du parti tyrannique,

2/ Considérant que l'artiste musicien Ben Decca, fût ajouté précipitamment dans la liste des blacklistés suite à une accusation faite par l'artiste Longuè Longuè,

3/ Au vu du rapport de notre enquête menée auprès des organisateurs du spectacle pour le ''Vivre Ensemble et la paix'', tenu au stade Cicam et à laquelle plusieurs artistes ont participé au même titre que Ben Decca,

4/ Considérant que Ben Decca a été l'unique artiste Blacklisté parmi tous ceux ayant fait une prestation ce même jour et sur la même scène à Douala,

5/ Tenant compte du respect de notre condition pour un dialogue, qu'ont fait preuve l'artiste musicien Ben Decca en commun accord avec le promoteur de Washington, en annulant publiquement sa prestation,

Le Comité de la Brigade Anti sardinards, réuni avec toute sa représentation internationale, a décidé de s'appuyer sur les éléments ci-haut cités, pour rendre définitive et publique la décision suivante:

BEN DECCA EST ET RESTE RECEVABLE.

Que cette décision ne soit en aucun cas considérée comme, une faiblesse, une négociation arbitraire, ou cessation à une quelconque intimidation ou menace car, avant qu'elle ne soit effective, nous avions pendant la période de nos enquêtes, privé Ben Decca de plusieurs prestations.

Lieu pour nous ici, de remercier tous les compatriotes qui nous ont aidé de près ou de loin, dans cette démarche complexe, pour rétablir une vérité et surtout maintenir le cap sur l'objectif de notre combat pour l'intérêt de tout un peuple.

NON À L'INJUSTICE SOCIALE ⚠️⚠️ Nos prochaines actions vous seront communiquées dans les jours à venir.

LE COORDONNATEUR

 

Ci-dessous pour  la reaction de Ben DECCA

Depuis des semaines aujourd'hui, des choses sont dites sur ma personne. Des propos imaginaires me sont attribués. Durant toute ma carrière, j'ai sû parler à tous les Camerounais, de toutes les ethnies avec ma musique...

Ils m'aiment chacun pour des raisons que j'ignore, mais sans doute pas parce que j'appartiens à un clan (Je n'appartiens à aucun clan, je n'appartiendrai jamais à un clan)

J'ai appris à aimer mon prochain comme moi-même, à pardonner, à demander pardon. J'ai appris bien des choses qui ne sauraient me pousser à déclarer tout ce que je puis lire sur les réseaux sociaux actuellement.

Je suis Camerounais...

Tu es Camerounais...

Nous sommes tous Camerounais...

Aimons-nous les uns, les autres.