Cameroun-Douala-Scandale : un vigile de 70 ans viole et enceinte une petite fille

Photo d’illustration

Accusé d’avoir violé en enceinté une petite Audrey de 12 ans, l’homme de 70 ans est passé aux aveux complets.

Elle a été abusée à maintes reprises par ce vieil homme, qui la menaçait de tuer sa grand-mère au cas où elle le dénoncerait. Il lui donnait une pièce de 100f à chaque fois qu’il posait son acte.

C’est une histoire qui donne froid dans le dos. La petite de 12 ans à peine une poitrine de femme, c’est visiblement dans son état de grossesse que ses seins prennent du volume. Sur son corps et sa petite taille, elle porte une petite robe noire. visage pâle, regard innocent, c’est avec peine qu’elle raconte les moments d’instenses douleurs qu’elle subissait pendant l’acte sexuel.

«Quand je venais laisser les choses de grand-mère et même lorsque je venais ici uriner, le père ci me barrait la route pour sortir. Il me dit qu’on doit faire l’amour. Quand je refuse, il m’arrête, il met les cartons au sol et il monte sur moi. Ça me faisait mal et quand je voulais crier il fermait ma bouche. Quand il finit, il me donne 100 f et dit que si je dis à mes parents il va les tuer», raconte la petite fille d’une voix fine.

Communément appelé Willy, cet homme a échappé à la justice populaire. Les faits se déroulent ce matin 16 juin à Bonapriso rue Njoh Njoh à Douala.

L’homme originaire du Nord ne nie pas son acte. Il présente l’air de quelqu’un qui vit une situation normale. «Je l’ai fait une seule fois, je ne refuse pas, mais avec mon salaire de 30 000 je vais m’occuper d’elle», avoue le nommé Willy âgé de 70 ans. En ce moment, son œil gauche est bien enflé suite à la réaction des populations en colère. Il essayait en vain de demander un arrangement à l’amiable avec les parents de la petite. «Il me dit carrément sans avoir honte qu’on s’entende, il s’occupe de ma petite fille et on oublie les problèmes. Comme si c’était un fait normal», lance abasourdie la grand-mère d’Audrey.

Elle s’est familiarisée avec cet homme et ne pouvait imaginer une scène pareille venant de lui. «Je suis ici avec Willy depuis 2 ans, et cet enfant est comme sa fille. Comment a-t-il pu faire cela à ma fille», se lamente cette femme.

La petite a commencé à ressentir des malaises, ce qui a entrainé des soupçons. «Ma petite passait plus de temps à dormir, elle était toujours fatiguée, elle vomissait. Je l’ai donc amené à l’hôpital et c’est où l’on découvre qu’elle est enceinte de deux mois», raconte la grand-mère. Apres avoir questionné Audrey, elle dévoile que l’auteur de sa grossesse est cet homme qui était considéré comme le plus calme du coin et auquel la grand-mère avait totalement confiance.

L’homme 70 ans et auteur de la grossesse est le vigile du centre d’écoute où, chaque soir, la petite Audrey gardait le parasol et la table de sa grand-mère. C’est devant ce même centre qu’elle accompagnait cette dernière vendre du pain-haricot. Willy profitait donc de cet espace pour violer l’enfant.

 

Griote TV/237actu