C’est dans la matinée du lundi 05 janvier au quartier Ahala à Yaoundé que le drame s’est produit. Le chef d’agence de la société de transport interurbain « Garanti Express » se met une balle dans la tête.

Les premières indiscrétions laissent croire que ce polygame de deux femmes a pris le temps de préparer son acte.

« Il a fait venir une de ses épouses à qui il a fait savoir sa volonté de mettre fin à sa vie, car il avait trop de problèmes. Il a ensuite persuadé celle-ci de ce que ces propos n’étaient que de pures blagues, avant de l’envoyer s'apprêter pour le travail. Il ne restait que sa fille et lui au salon. Il a envoyé celle-ci lui faire une photocopie de sa carte nationale d'identité. C’est alors qu’il se saisit d’un fusil à pompe calibre 12 pour se tirer une balle dans la tête », confie une source au journal Mutation.

L’accès n’était pas autorisé à tout le monde, même pas aux hommes de médias, explique le journal.

« Je ne veux rien voir de tout cela à la télévision. Donc, partez !!! », avertit éploré, l’un des fils de « papa Tagni ».

La tentative de la rédaction de 237actu.com pour joindre l’un des fils du défunt s’est avérée infructueuse.

L’on apprend par nos confrères du journal Mutation qu’après plusieurs heures d’inspection par les éléments de la force de maintien de l’ordre, le corps a finalement été remis à la famille tard dans la journée pour les obsèques.

Les bureaux et magasin de Justin Sangou à l’agence «Garanti Expres »ont été scellés et une enquête ouverte.