L'Assemblée nationale a finalement adopté mardi la loi sur l'utilisation et la promotion de l'anglais et du français comme deux langues officielles.

Le projet de loi qui était sur la table des législateurs il y a deux semaines a été retiré pour ajustement après un tollé des avocats et de la société civile.

Mais il a été réintroduit et finalement adopté mardi avec de légères modifications, notamment sur l'article 26, paragraphe 2, qui stipule que les décisions des tribunaux doivent être rendues dans l'une des langues officielles, en fonction du choix du justiciable et de la compréhension de toutes les personnes présentes devant le tribunal.

Cependant, diverses associations d’avocats des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont décrit le projet de loi comme une tentative pour envahir la minorité anglophone du Cameroun.

Pour le ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, l’adoption que le projet de loi est le résultat de l’une des principales résolutions du grand dialogue national et contribuera à renforcer le bilinguisme du pays.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur