S;E Paul Biya

Certains des 150 universitaires, titulaires d‘un doctorat PHD qui observaient une grève à l’esplanade de l’immeuble ministériel numéro 2 à Yaoundé, viennent de faire un revirement spectaculaire.

Dans une note qui circule actuellement sur la toile, un groupe se faisant appeler « collectif des Docteurs recalés modérés» dit se désolidariser du mouvement d’un autre groupe de Docteurs appelés « recalés radicaux ».

« Nous appelons les docteurs recalés radicaux à revenir immédiatement à la raison en mettant fin à ce mouvement d‘humeur qui ternit l’image démarque de notre cher pays le Cameroun», écrivent-ils dans cette note adressée au ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, et chancelier des ordres académiques, le prof Jaques Fame Ndongo.

81527120_2902401533116903_8588036680311635968_n.jpg

 

Pour rappel, depuis le 14 décembre dernier, plus de 150 titulaires de doctorat PHD recalés dans le cadre du recrutement spécial de 1000 enseignants ont pris d'assaut l'esplanade du ministère de l'Enseignement supérieur pour exprimer leur colère. Ils contestent les résultats rendus publics dans la soirée du 13 décembre par un communiqué du secrétaire général des services du premier ministre.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur