Cameroun : Le ministre Atanga Nji menace à nouveau de fermer Equinoxe TV et les autres médias basés à Douala

Le super chef de terre pourrait dans les prochaines semaines ordonner la fermeture des médias qui « dérangent ». Ils sont tous basés à Douala, la capitale économique.

En ligne de mire, le journal  Le Jour, la radio Balafon, la radio ABK, STV et surtout d’Equinoxe télévision, l’un des médias audiovisuels les plus suivis actuellement au Cameroun.

En effet, au cours d’une conférence de presse donné ce jour, le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga, a clairement menacé de représailles les médias cité plus hauts. Le membre du gouvernement accuse ces organes de presses de relayer les informations des ONG Internationales, qui sont à charge contre l’armée camerounaise.

"Ces médias sont particulièrement et simplement interpellés. Le Cameroun n'a pas besoin d'une radio mille collines. Les médias n'ont pas vocation à jeter de l'huile au feu", a dit le ministre Atanga Nji

Ce n’est pas la première fois que le patron de la territoriale s’en prend aux médias de Douala, qui selon lui, sont adeptes de la "dérive "

"Je demande une fois de plus aux responsables de ces chaînes de télévision qui organisent sciemment, je dis bien sciemment ces débats qui ont pour but de saper l’action gouvernementale, saper le moral des forces de défense et de sécurité, et de porter un coup à ce projet des grandes opportunités du chef de l’Etat, de rectifier le tir avant qu’il ne soit tard ", avait-il averti lors d’une réunion de sécurité qu’il a présidée à Douala il ya quelques mois.

Rappelons que Equinoxe Tv et les autres médias  organisent des émissions à très forte audience sur pratiquement tous les sujets qui meublent l’actualité camerounaise, avec surtout la participation des acteurs de toutes les sensibilités politiques.