Depuis le début de cette année 2019, les conditions d’exportation du bois au port de Douala, la capitale économique camerounaise, vont crescendo.

 cette embellie que l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) met sur le compte du ralentissement de la demande chinoise (la Chine est l’une des principales destinations du bois camerounais avec l’Union européenne), ne semble pas avoir empêché certains exportateurs de bois d’aller voir du côté du port en eau profonde de Kribi, mis en service en mars 2018 dans la région du Sud du pays.

En effet, selon la note de conjoncture de l’OIBT sur le marché international du bois, pour la période allant du 1er février au 15 février 2019, en dépit de la situation d’amélioration au port de Douala, « les expéditeurs de sciages et de grumes en République centrafricaine ont détourné leurs exportations vers le port de Kribi ».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur