La Cour a déclaré irrecevable les éléments produits par le conseil de la plaignante.

Au Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé ce mardi 29 juillet, le camp de la romancière Calixthe Beyala, était attendu pour produire des éléments à charge pour justifier la culpabilité du web journaliste et activiste Paul Tchouta.

«Les preuves annoncées et apportées par l´accusation, ont été déclarées irrecevables par le juge, pour défaut d´authenticité», rapporte le quotidien Le Jour, dans sa livraison de ce 30 juillet 2020. Le tabloïde indique que le procès a été renvoyé au 12 août 2020, soit le 11 renvoi .

Arrêté depuis le 28 mai 2019, le journaliste et activistes Paul Chouta est toujours à Kondengui, après son incarcération, il y a plus d’un an. Un épais mystère demeure sur son cas qui n’est pas loin d’être une injustice.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur