Les pouvoirs publics ont interdit les manifestations publiques sur l’ensemble du pays pour une durée indéterminée. Mais, certains partis de l’opposition restent déterminés à descendre dans la rue. Ces formations politiques appellent à l’insurrection populaire pour le départ de Paul Biya du pouvoir.

Face à la persistance de la menace des manifestations publiques de l’opposition, Paul Atanga Nji le ministre de l’Administration territoriale (Minat) a brandi lundi de nouvelles menaces.

Le Minat a rappelé aux gouverneurs des régions sa mise en garde lancée aux « politiciens sans scrupules en quête de notoriété.»

Il a demandé aux gouverneurs de régions de rester ferme et de procéder « sans complaisance » ni faiblesse à l’interpellation des contrevenants. En outre, il leur demande d’ordonner la garde à vue administrative de ceux qui participeront aux manifestations publiques « non autorisées. »

Dans le cadre de la riposte des pouvoirs publics, il a aussi précisé que cette mise en garde restera en vigueur avant, pendant et après les élections régionales que ces formations politiques menacent de perturber. 

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur