Le lanceur d’alertes a relayé ce matin sur un page Facebook une fausse note attribuée au service juridique du groupe télésud, présentant l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga comme un imposteur.

Cette fausse note abondamment relayée sur la toile, laissait croire que Jean Pierre Amougou Belinga n’a jamais acheté Ténésud, ce média basé dans la capitale française.

Vérification faite : Jean Pierre Amougou Belinga est bel et bien le propriétaire de Télésud, se rétracte Boris Bertolt.

C’est sur sa même page Facebook que le lanceur d’alertes a fait son mea culpa, auprès de Jean Pierre Amougou Belinga et auprès de ses lecteurs.

Voici son message intégral

MEA CULPA À AMOUGOU BELINGA ET À MES LECTEURS

J’ai publié ce matin un document qui je tiens à le préciser était déjà en circulation mais dont j’ai contribué à l’amplification. Il s’agissait d’un document de TeleSud.

Vérification faite parce qu’ayant par la suite obtenu les informations et documents nécessaires, Amougou Belinga est propriétaire de Telesud.

Je tiens à cet effet à m’excuser auprès de lui et de mes milliers de lecteurs pour la méprise.

Tous les hommes sont faillibles. Boris Bertolt est un homme donc Boris Bertolt est faillible. Je sais qu’il y a un seuil d’exigence espere mais croyez moi si NBC, CNN, FOX NEWS, RFI ou Jeune Afrique se trompent je suis très loin d’y échapper.

L’ancien président américain John Fitzgerald Kennedy disait: “ une erreur ne devient une faute que lorsqu’on refuse la corriger”.

Désolé pour le désagrément causé aux uns et aux autres. Bonne journée.

BORIS BERTOLT

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur