Messanga Nyamding

Certaines sources, généralement bien introduites dans le sérail, évoquent la volonté du président de la République de procéder, dans les prochaines semaines, ou prochains mois, à un autre remaniement ministériel.

Réélu à la tête du pays pour un 7e mandat consécutif, Paul Biya pourrait très bientôt former un nouveau gouvernement. Le président camerounais, 87 ans, pourrait faire appel au sang neuf dans ce septennat dit « des grandes opportunités »

Messanga Nyamding

Selon certaines sources, le biyaïste et militant de la première heure, Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, pourrait enfin décrocher un poste dans l’exécutif camerounais.

Le politologue-juriste a lui-même affirmé récemment qu’il fait l’objet d’une attention particulière du chef de l’Etat. Au regard des services rendus à son parti le RDPC, Messanga Nyamding a régulièrement laissé entendre sous les chaumières, qu’il était temps pour des loups politiques comme lui, d’être mis en évidence, par une nomination de premier plan.

Théoricien du « complot scientifique », il dit totaliser plus de 35 années de loyauté envers le président. Il n’a jamais manqué de discréditer certains de ses camarades du parti des flammes qu’il qualifie d'ailleurs de « comploteurs de dedans ».

Cet universitaire chevronné a déjà fondu en larmes au cours d’une émission radio à Yaoundé. Se disant oublié et abandonné par son parti, il avait avoué. « Quand je suis patron du RDPC à 23 ans à Paris, si on me disait qu’en 2019 je ne serais pas à un poste administratif, de pouvoir et de décision (…), j’allais vous dire, ce n’est pas possible. Je ne l’aurai jamais imaginé. Je ne l’aurai jamais accepté, avec l’état de service mené dès ma jeunesse au sein du RDPC ».

Revenant sur les temps fort d’une brève conversation avec le président de la république au Palais de l'Unité, l’enseignant de diplomatie exultait: « Le président m'a demandé d’être patient… »Avant d’expliquer: « Ce jour là, il est venu vers moi, il m’a tendu la main en disant : Professeur, merci pour ce que vous faites pour la République, nous vous suivons régulièrement, continuez et surtout ne vous découragez pas».

Reste  donc à voir si le coordonateur du mouvement national des biyaïste bénéficiera un jour des faveurs de son maitre politique. En tout cas, il ne perd rien à attendre...

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur