Cameroun-MTN Elite One: Richard Towa (entraineur Dragon fc de Yaoundé), « Notre football aujourd'hui a besoin d'une restructuration et d'une certaine organisation au niveau des clubs »

Cameroun-MTN Elite One: Richard Towa (entraineur Dragon fc de Yaoundé), « Notre football aujourd'hui a besoin d'une restructuration et d'une certaine organisation au niveau des clubs »

Après sa victoire hier 1-0 face à UMS de Loum, Richard Towa a directement programmé une séance d’entrainement tôt ce matin au stade Matéco de l’université de Ngoa Ekelé, afin de mieux préparer son déplacement jeudi contre Unisport du Haut-Nkam. Satisfait, le technicien très souvent appelé Lehrer a livré ses ambitions avec son nouveau club, Dragon fc de Yaoundé.

Ci-dessous l’intégralité de l’interview

Quel est votre sentiment à l’issue de la première journée?

On peut être satisfait par rapport au résultat car c’est quelque chose de bien pour ces joueurs qui après 14 jours de préparation ont pu produire un tel résultat. Ce n’est pas du tout facile car nous sommes toujours en phase de préparation et je suis convaincu que les prochaines rencontres seront davantage difficiles pour nous.

Comment préparez-vous votre deuxième sortie face à Unisport?

Le match face à Unisport sera différent de celui contre UMS. Premièrement parce que nous jouerons sur la terre battue et aussi parce que Unisport joue à domicile. Ajoutez à ça leur bon moral après la victoire sur AS Fortuna. Ils ont le vent en poupe mais nous allons néanmoins bien négocier cette rencontre de manière à ne pas la perdre pour conserver le moral de nos joueurs qui est déjà au point bien que la préparation continue. Avec la jeunesse qu’on a, je pense qu’ils auront les aptitudes et la fraîcheur physique pour faire un bon résultat.

Quelles sont vos motivations et vos ambitions avec Dragon FC?

Notre football aujourd’hui a besoin d’une restructuration et d’une certaine organisation au niveau des clubs. L’offre de Dragon de Yaoundé m’a séduit parce que ses dirigeants sont professionnels et ambitieux. C’est ce qui m’a motivé. Nous ne sommes pas sur une politique du résultat à tout prix. On sait qu’il faudra batailler pour assurer et nous allons miser sur la jeunesse de nos joueurs dont l’âge varie entre 18 et 19 ans. Nous avons triée l’essentiel dans les championnats régionaux et les équipes de l’élite two. Nous avons greffés à ce jeune groupe quelques joueurs d’expérience. Nous avons pour objectif de rendre mature ces jeunes pour que d’ici deux ou trois ans ils soient transférables sur le plan international. Ce qui permettra à Dragon d’avoir une autonomie financière pour se projeter vers des ambitions beaucoup plus grandes.

Redigé par: Didier Dongho

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu