Il a été élu président et installé au cours d’une session extraordinaire hier à Yaoundé. C’est jeudi 30 avril dernier que Robert Bapooh Lipot, ancien député à l’Assemblée nationale (2016-2020), a été nommé membre du conseil d’administration de la Société de recouvrement de créances du Cameroun (SRC), par le président de la République, Paul Biya. Hier, 4 mai 2020, il a été élu président dudit conseil au cours d’une session extraordinaire tenue à Yaoundé. Il remplace à ce poste Joseph Owona, nommé il y a peu, membre du Conseil constitutionnel.

La séance s’est tenue à huis-clos et lorsque tout a été fait, Louis Paul Motaze, ministre des Finances assurant la tutelle technique et financière de cette entreprise, a procédé à l’installation du nouveau PCA.

C’était en présence d’une forte délégation de l’Union des populations du Cameroun, parti politique dont Robert Bapooh Lipot est le secrétaire général. Pour la circonstance, le Minfi a rappelé le contexte dans lequel cette actualité se situe. « Le président de la République a jeté son dévolu sur votre personne, en vous nommant membre du Conseil d’administration de la SRC. C’est une marque évidente d’estime et de confiance, qui est confortée aujourd’hui (lundi, ndlr) par votre élection comme président dudit conseil. Ce choix est tout sauf un choix du hasard.

Il est le reflet d’une option permanente du chef de l’Etat de gouverner avec toutes les filles et tous les fils de bonne volonté de ce pays. Le président de la République reste ainsi fidèle à son esprit d’ouverture », a souligné Louis Paul Motaze. Et la feuille de route du PCA lui a été déroulée, lui qui prend les rênes du conseil d’administration de la SRC au moment où une nouvelle orientation vient d’être donnée à l’entreprise.

En effet, à travers deux décrets signés le 9 janvier dernier, le chef de l’Etat a réorganisé la SRC et approuvé ses nouveaux statuts. Ces textes introduisent des innovations majeures, telles que le recouvrement des créances des administrations, entreprises et établissements publics, l’extension des activités de recouvrement au secteur de la microfinance et le recouvrement des créances issues des condamnations pécuniaires au profit de l’Etat au Cameroun et à l’étranger, en liaison avec le ministère de la Justice. « Vous avez donc la lourde charge de coordonner la mise en œuvre de ce qui apparaît clairement comme le grand projet de la SRC pour les années à venir. Il s’agit de donner corps à une réforme audacieuse qui vient de fournir à cette société à capital public, créée il y a une trentaine d’années, des missions plus importantes, mais aussi des pouvoirs accrus », a indiqué le Minfi. Et Robert Bapooh Lipot, tout en remerciant le chef de l’Etat pour cette option d’ouverture, se dit prêt à tout mettre en œuvre pour mériter la confiance placée en lui. Né en en 1970, Robert Bapooh Lipot est enseignant de philosophie à la base. Avant être député, il a servi dans plusieurs administrations, notamment au ministère en charge de l’Economie où il aura été entre autre conseiller technique (2005-2010).

 

Cameroon Tribune

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur