Père Ludovic Lado

Le prêtre Jésuite dont la liberté de ton n’est plus à démontrer s’est prononcé sur cette affaire qui continue à défrayer la chronique.

Le père Ludovic Lado s’interroge des tirs groupés qu’a reçu Mgr Kleda après sa sortie où il mettait clairement en doute la réélection du président Biya.

Il soutient que Mgr Kleda a réagi sous la casquette de citoyen et non comme archevêque de Douala ou président de la Conférence nationale épiscopale du Cameroun

« Pourquoi son confrère (Mrg Jean Mbarga Ndlr) a-t-il senti le besoin de se désolidariser du point de vue de Mgr Kleda », s’interroge-t-il dans le quotidien Mutations du 30 octobre.

Pour ce prélat, Mgr Kleda a bien fait d’interroger les chiffres obtenus par Paul Biya « Il est dans son rôle. Tout bon pasteur doit avoir le souci de la vérité des urnes et du primat du bien commun, ça doit être un réflexe chez eux», declare-t-il

Ce jésuite « franc-tireur », ancien vice-doyen de la faculté des sciences sociales et de gestion de l’Université catholique d’Afrique centrale (Ucac) à Yaoundé trouve que le fait pour un homme de Dieu ne pas reconnaitre les irrégularités au scrutin du 07 octobre relève simplement de la «cécité spirituelle».

« Il est évident que le régime Biya a ses sympathisants irréductibles au sein de l’épiscopat camerounais. Ce sont des alliances d’intérêt mais qui finissent toujours mal. Quand le politique a fini de vous utiliser, il vous lâche sans préavis», ajoute-t-il.

rappelons qu'en guise de solidarité aux populations des régions anglophones meurtries par les violence le père Ludovic Lado avait choisi ne pas voté le 07 octobre passé. « La priorité c’est bien d’arrêter les pertes en vies humaines, que de dépenser des centaines de millions pour une mascarade électorale bien huilée », s’était-il justifié

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur