Le prélat rejoint ainsi Maurice Kamto et les autres acteurs politiques sur le débat de la mise en place d’une réforme consensuelle du système électoral.

Monseigneur Abraham Kome, évêque du diocèse de Bafang, a publié ce 14 septembre 2020 une déclaration pour fustiger le système électoral camerounais actuel, qui selon avantage uniquement des dirigeants au détriment du peuple. «Le refus jusqu'à ce jour, de donner à notre pays un processus électoral plus à même de porter aux responsabilités ceux que le plus grand nombre aurait librement choisi, apparaît comme un stratagème au service de cette pérennisation aux fruits amères pour le plus grand nombre de citoyens», note dans la déclaration le président de la Conférence Épiscopale du Cameroun.

Voici la déclaration de Monseigneur Abraham Kome

declaration de mgr kome 1 cin063552 cameroon info p net 800xm1x

declaration de mgr kome 2 cin063630 cameroon info p net 800xm1x

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur