Fame Ndongo

Sosthène Médard Lipot répond à Jaques Fame Ndongo, qui s’est donné pour mission de déconstruite tous les discours de Maurice Kamto.

A peine le leader du MRC a toussé, que le Pr Jaques Fame Ndongo, grand chancelier des ordres académiques, a arboré sa casquette de Secrétaire National à la communication du parti au pouvoir, (RDPC) et a convoqué toutes les grandes formules, y compris littéraires, pour lui répondre. C’est pratiquement du tic au tac.

En réaction, Sosthène Médard Lipot, expert en Communication Sociale, et Secrétaire Nationale à la Communication du MRC se montre clair : « Je tiens à vous dire que quand Maurice Kamto parle aux camerounais, il ne s’adresse pas à Jacques Fame Ndongo. Il s’adresse au peuple camerounais. Cela dit, Fame Ndongo c’est le chien galeux et enragé qui aboie, et la caravane de Maurice Kamto et du MRC passe. D’une part, tous ses textes, prétendument scientifiques à l’encontre du discours politique de Maurice Kamto, sont en réalité des sacs à fautes et à conneries...Si Fame Ndongo en doute, qu’il propose ses textes à des revues scientifiques pour publication. Fame Ndongo n’a jamais proposé un devoir ni de sémiologie ni de sémiotique à Monsieur Paul Biya, à fortiori à Monsieur Maurice Kaùto. Il est Secrétaire à la communication au comité central du RDPC. C’est ça qu’il est. Et d’ailleurs quand il signe, il signe à ce titre, mais prétend faire de la science à l’intérieur ; ce qui est en réalité jouer à la mauvaise chauve-souris. Nous disons aux camerounais : ne vous laissez pas impressionner par ces gens-là...Je tiens à vous dire que Famé Ndongo est aux côtés de Paul Biya depuis 1982 au moins. Il a écrit la majorité des discours mensongers, mythomanes et surtout dangereux de Paul Biya. C’est lui qui a fait écrire, lui et ses confrères, à Paul Biya que la Coupe des Nations aura lieu le jour dit. Qu’il analyse les discours politiques de Paul Biya en premier lieu s’il a des arguments scientifiques pour le faire. Donc ce qu’il fait là c’est du bavardage d’un chien galeux et enragé qui aboie alors que la belle caravane de la Renaissance, de la Révolution passe. Qu’il pleure. Laissez-le pleurer. On ne peut pas l’en empêcher », a déclaré le cadre du MRC lors d’une interview à Mountu News,

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur