Cameroun : Un soutien de Paul Biya claque la porte et rejoint le camp de Cabral Libii

Cabral Libii

Le 29 mars 2019, Me Jean Marie Nouga, avocat au Barreau du Cameroun, mais surtout conseiller municipal élu sous les couleurs de l’Union des Populations du Cameroun en 2013 dans la commune de Matomb, Département du Nyong et Kellé, dans la Région du Centre, a annoncé via sa page facebook son adhésion à l’organisation Onze Millions de Citoyens.

Pour justifier ce qui semble désormais apparaître comme sa démission de l’UPC, Me Nouga écrit notamment : « Il n’y a pas moins que l’Union des Populations du Cameroun dans sa structure actuelle qui n’ait renoncé à la nécessaire élaboration des stratégies de mobilisation populaire au profit d’initiatives diverses qui n’ont pour but que de voir un de ses responsables adoubé par une élite au pouvoir et recevoir grâce à cet adoubement quelques prébendes personnelles.»

Au delà de cette critique, il faut davantage percevoir dans la décision de Me Nouga une volonté de sauvegarder son mandat électif, voire plus à l’occasion des élections législatives et municipales théoriquement prévues au second semestre 2019.

En tacticien politique, l’avocat qui a soutenu la candidature du Président Paul Biya à la présidentielle du 07 octobre 2018 semble avoir décidé de suivre la direction du vent.

En effet, Cabral Libii, Coordonateur National du Mouvement Onze Millions de Citoyens et candidat sous les couleurs du parti Univers, arrivé en 3ème position à ce scrutin ,a selon les chiffres officiels, obtenu ses meilleurs scores dans les Départements du Nyong et Kellé et la Sanaga Maritime, fiefs de l’UPC où Me Nouga a été élu.

L’annonce par Cabral Libii, originaire du Nyong et Kellé, surnommé dans ces bastions de l’UPC« l’enfant du village », du lancement prochain de sa propre formation politique dénommée : le parti des Onze Millions de Citoyens en abrégé « Les Citoyens » dont l’assemblée générale constitutive a eu lieu le 06 mars 2019, est une aubaine pour ceux qui veulent rejoindre son organisation dans la perspective des prochaines élections populaires.

Cependant après Me Nouga, il est fort possible que l’UPC continue à perdre des militants dans son fief au profit du parti Les Citoyens. Car la fulgurante ascension de Cabral Libii dans les traditionnels bastions du parti historique est au moins en partie liée aux interminables querelles de leadership et un cinglant désaveu par la base militante des choix politiques des leaders actuels de l’UPC indépendamment des tendances.

Lassés par ces luttes internes quasi permanentes, certains militants et sympathisants de l’UPC se tournent désormais vers « l’alternative », le parti Onze Millions de Citoyens.

 

Lewouri/237actu