Chasser Christophe Guilhou du Cameroun: la pétition du Prof Franklin Nyamsi est déjà à plus 30 000 signatures

Prof Franklin Nyamsi

Le Prof Franklin Nyamsi vient d'écrire au Président de France Emmanuel Macron, pour lui signifier son vœu de voir Christophe Guilhou quitter le Cameroun.

Dans sa lettre ouverte, l’agrégé de philosophie installé en France, rappelle au chef de l’Etat Français que la pétition lancée pour le revoit de l'Ambassadeur de France au Cameroun totalise plus de 30 000 signatures.

Voici l’intégralité de lettre ouverte du Prof Franklin Nyamsi à Emmanuel Macron

''LETTRE DE RAPPEL AU NOM DES PLUS DE 30 000 PETITIONNAIRES POUR LE DEPART IMMEDIAT DE L'AMBASSADEUR GUILHOU DU CAMEROUN

Rouen, ce 27 avril 2020

Monsieur le Président de la République Française, M. Emmanuel Macron, Je reviens vers votre haute responsabilité vous signaler le dépassement de la barre des 30 000 signataires par la pétition des citoyens, citoyennes camerounais et amis du Cameroun contre la manipulation éhontée de l'opinion camerounaise par votre ambassadeur Christophe Guilhou, auteur d'une fausse audience le 16 avril 2020 avec le Président porté disparu Paul Biya du Cameroun.

La colère du peuple camerounais monte. Vous pouvez agir pour l'apaiser, M. le Président. Les pétitionnaires demandent le départ immédiat de cet ambassadeur vomi par la population pour faits de grave ingérence dans les manoeuvres d'organisation d'une succession antidémocratique et anticonstitutionnelle par le clan du dictateur Biya à la tête du Cameroun.

Les pétitionnaires appellent la France à se tenir résolument aux côtés du Peuple Camerounais déterminé à assumer l'entièreté de sa souveraineté en étant désormais le seul et unique acteur de la dévolution du pouvoir d'Etat au Cameroun. Initiateur de cette pétition qui rassemble des nombreuses organisations de la société civile, de la diaspora camerounaise, et des amis des luttes citoyennes pour la démocratie en Afrique à travers le monde, je me tiens à votre disposition à toutes fins utiles.

Autrement, les pétitionnaires continueront à engranger des soutiens, jusqu'à 1 million et plus de citoyens, tout en engageant désormais des manifestations dans toutes les places disponibles au Cameroun et dans la diaspora pour obtenir le départ de ce diplomate méprisant. IL nous semble en outre que l'image de la diplomatie française en Afrique risque à très court terme d'en pâtir gravement.

Respectueuses salutations.

Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun