Il paraît que Samuel Eto’o, veut devenir président de la République!

  • 29-08-2019
  • 591 Clics

Vous avez constaté , que j’ai bien écrit président de la République, et non président tout court !

Eh bien , cette précision a son importance , puisque président , c’est déjà de facto l’appellation que lui consacrent ses nombreux courtisans, auxquels il offre abondamment et sans compter , du champagne , et quelques billets de banque dans les boîtes de nuit , de la place parisienne, d’Abidjan ou d’ailleurs .

Plus sérieusement, il paraît que depuis qu’il a assisté à la prestation de serment de George Weah , il ne parvient plus du tout à fermer l’œil de la nuit , et est de plus en plus obsédé à l’idée de devenir président lui aussi . il a sûrement en tête , les paroles de son ex futur ami , Longue Longue : “ S’il est dit que tu deviendras président, tu le seras avant de mourir . “

À priori , absolument rien , en l’état actuel des choses ne le lui interdit , et c’est sans doute pourquoi , il a prudemment choisi de ne pas insulter l’avenir , en posant plusieurs actes fondateurs .

1- D’abord en poignardant Joseph Antoine Bell dans le dos , après l’avoir publiquement embrassé en guise d’endossement , et en favorisant en sous - mains la candidature à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football ( FECAFOOT) , du fils du sultan des Bamouns , sénateur RDPC , et potentiel remplaçant de Marcel Niât Djfiendji à la présidence du Sénat , et donc probable dauphin constitutionnel.

2 - Accepter l’onction du baptême par l’huile de sardines, en soutenant la candidature du dictateur camerounais.

3 - Avoir fait venir au Cameroun, le président de la CAF, pour singer contre espèces sonnantes et trébuchantes, une confirmation de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun , tout en sachant pertinemment , que celle- ci ne s’y tiendrait jamais.

Le petit semble avoir de l’avenir , puisqu’il apprend vite et le métier rentre plutôt bien . Sauf événement imprévu , c’est-à-dire l’éventualité d’une candidature de Franck Biya , il est sans doute bien parti , pour une candidature essentiellement destinée , à éparpiller les voix d’un candidat sérieux de l’opposition, capable de provoquer une alternance crédible en 2025 .

 

Jean Pierre Dupont-Facebook