Cameroun : L’imposteur politique

  • 27-11-2019

Calculateur hors pair, c'est un homme déterminé, ambitieux et prêt à sacrifier tout le monde pour atteindre son objectif. C'est un mercenaire qui doit atteindre son objectif à tout prix et à tous les prix. L'identifier est si difficile. C'est pourquoi, je tente ici de le décrire. C'est le prototype du bon calculateur. Il arrive toujours au bon moment dans la partie... le parti. Il organise son entrée pour ne pas rater son introduction.

Tout est mesuré, minutieusement calculé. Il sait quelles sont les cibles de départ pour accéder au cœur de l'appareil. Il les étudie. Il les évalue. Il calcule chaque mot pour les aborder. Il fait jouer sa filiation pour des relations particulières lui permettant d'entrer au cœur de l'appareil. Il sait que réussir cette entrée est capital pour la suite de l'exécution de sa stratégie.

Ce fin stratège ne lésine pas sur les moyens. Tout est calculé et chaque maillon de la chaine a son budget préparé à l'avance. Pour l'imposteur politique, la conviction compte peu. Le scrupule n'est pas de la partie. La politique est son business. L'opportunisme est sa vie. Il investit pour gagner. Les sacrifices des autres sont accessoires. Il doit atteindre ses objectifs. Dès son entrée réussie dans le groupe, il séduit par la parole, les actes, les gestes, l'attention, surtout les dons. C'est le philanthrope des temps modernes. Il est disposé à donner sans demander. Il a un petit présent pour tous ceux qui comptent autour de sa cible principale. Il dispose des contacts de biens de personnes que quiconque.

Dans les groupes WhatsApp, il identifie les faibles, les frustrés, les aigris et les aborde inbox. C'est un consolateur invétéré. Il est aussi disponible que la montre pour donner l'heure. Il aime qu'on parle de lui. Il joue les faux modestes et les supers pertinents. Il souhaite être consulté. Si c'est le cas c'est bien. Mais s'il n'est pas consulté, il trouve à redire...Il est enragé quand il se sent ignoré ou négligé.

Dans sa démarche, la famille (femme et enfants) de ses victimes sont une cible importante. Son attention va aussi vers cette catégorie. Il a toujours quelque chose comme je l'ai dit plus haut pour les membres des familles de ses protagonistes qui s'ignorent. Il offre aux épouses et enfants. Il vous pénètre si profondément que même votre fils et votre épouse peuvent voter pour lui s'il est votre adversaire au poste de chef de famille dans votre maison. Il est poliment vicieux.

L'imposteur a un vocabulaire qui tourne autour du champ lexical de l'amitié et de l'amour: Tu es mon frère. Je t'aime comme un frère. Je ne te trahirai jamais. Je ne traverserai jamais ton sang. C'est comme si on se connaissait depuis toujours, etc. Ce beau discours endormant, il le prononce à temps et à contre temps, au point où ca sonne dans ton tympan comme une berceuse. L'imposteur politique, on le découvre à la veille d'une échéance électorale. A l'ombre il a eu le temps de glaner ça et là les informations nécessaires pour entrer en scène à l'endroit indiqué au moment donné. Il a le sens de l'anticipation. Il anticipe sur les besoins de sa cible. Il le fait si bien que ce dernier souhaite désormais respirer par procuration. Il a projet pour le groupe, il a les moyens de financement du projets, il a des amis qui comptent aider dans ce sens, il a des réseaux pour contourner les éventuels obstacles, il a l'expérience dans tout ce qui est entrepris, etc. L

a modestie apparente de cet imposteur est fascinante. Il a le sourire facile. Les mots de réconfort abondent son vocabulaire. Il porte la douleur des autres avec une profondeur affichée qui déconcerte. Il dit tout haut son bonheur de te voir réussir. Seulement, ta réussite dépend de la sienne...si jamais. L'imposteur sait préparer ses plans B. Il sait que les choses peuvent toujours mal tourner. Il va donc plus haut. Il sympathise avec des gens auprès de qui il peut toujours recourir pour rattraper son plan si celui-ci échoue plus bas.

Il fait le nécessaire auprès de la hiérarchie: cadeaux, argent, séjour, repas, etc. Il le fait le plus longtemps possible pour se créer une dette morale à temps. Il attend dont le bon moment pour le retour de l'ascenseur. L'imposteur est un homme intelligent mais impatient. Il se sait très intelligent et prend les autres pour des cons. Il sait que la dictature du ventre et du besoin immédiat poussent les autres à restreindre la réflexion et à penser par le ventre et l'estomac. Mais il confond tout le monde. Il croit que tout s'achète. Il a un rêve de grandeur qui lui fait croire qu'il peut résoudre les problèmes de tout le monde et qu'il sera dans tous les cas, le centre du monde. C'est quelqu'un qui traîne de nombreuses casseroles dans sa vie et qui pense que tout le monde est comme lui: faux. L'imposteur ne sait pas se retenir.

Quand il est mis en minorité, il profère des menaces de bastonnade et annonce des révélations fracassantes sur ses protagonistes. C'est le prototype d'homme impatient qui pense avoir droit à tout et tout de suite. C'est un vrai mécréant politique de la pire espèce qui pense que les sacrifices des autres ne comptent que pour du beurre.

Il sème la panique dans tout groupe si ses objectifs ne sont pas atteints. Il démontre combien les gens sont méprisés, d'autres hautain. La puanteur de son vocabulaire de division est reconnaissable à des milliers de kilomètres. Il sait saisir les moments de faiblesse pour introduire son venin de la haine viscérale dans un groupe qui a fonctionné dans la sérénité des années durant avant lui. Il ne se pose pas la question de savoir comment cela se passait sans lui. Non. Dès son entrée, il se croit le cœur de tout. Son champ lexical, c'est deux choses: Argent et cadeaux. Achat de conscience et démarche pernicieuse pour un objectif prévu. L'imposteur politique est dans son biotope en politique, mais pas au MRC où les valeurs sont mises en avant.

Au fond, il ne partage pas les idéaux du parti. Il ne va jamais courir le risque de s'afficher ostentatoirement avec les effigies du parti. Cela peut lui être préjudiciable dans ses louches activités multiples. Il est contre les marches pacifiques et blanches. Quand bien même, il fera semblant de vouloir marcher, un événement apparemment imprévu l'en empêchera: maladie subite ou blocage surprise par les forces de l'ordre quelque part. Tout lui sourit pour justifier son absence au moment où dans le feu de l'action, le parti a besoin de lui. Je l'ai dit plus haut, l'imposteur politique est comme la fausse monnaie; en apparence il paraît si vrai. Il est aussi faux que sa profession et tous ses éléments identitaires. Ne surfe pas sur sa vie, tu te balladeras d'incohérences en incohérences.

En définitive, je dois avouer que j'ai du respect pour l'imposteur, car comme le tricheur qui refuse d'apprendre pour préparer ses bords, il n'a pas le temps de construire un projet politique, il débarque simplement dans la chapelle politique de l'heure où il sent que tout est fait pour mettre en musique sa stratégie avec une équipe de lieutenants sélectionnée à cet effet. En cela, il faut respecter l'imposteur politique. Seulement, l'imposture ne passe pas quand des hommes avisés qui ont mis leurs convictions à l'épreuve, tiennent la barque.

Christian Fouelefack-militant MRC, pris sur Facebook