Économie - Jean Nkuete: cet ami personnel de paul biya est l’économiste camerounais le plus influent

  • 17-04-2020

Docteur en économie quantitative à seulement 25 ans, le nom de Jean Nkuété ne sonne pas comme celui de quelqu’un qui peut penser. Or Jean Nkueté l’un des premiers économistes nationaux à avoir influencé la pensée et la pratique économique du Cameroun indépendant. Le Cameroun en a connu d’aussi brillants comme Kodock, Osendé Afana, Pouémi, Monga…

La particularité de Jean Nkuété sera sa longue proximité avec le gouvernement en place dès son entrée au sérail. Ce qui lui a donné l’opportunité d’éprouver sa pensée sur le temps et sur le terrain. Depuis l’obtention de son Doctorat en 1969 alors qu’il n’a que 25 ans, Jean Nkuété a été appelé à servir son pays. Dès son arrivée, il est nommé Chef du département de la planification générale du Ministère du Plan jusqu’en 1972. Par la suite, il est nommé Directeur des affaires économiques et techniques jusqu’en 1975. C’est à cette période qu’il sera le pilote du 3e plan quinquennal d’Ahidjo. Ce plan sera beaucoup axé sur le secteur agricole.

L’expat Gérard Winter qui travaillait au sein du même Ministère, reconnait dans son livre « A la recherche du développement », que Jean Nkuété avait « projeté à échéance du 3e plan, les principales grandeurs caractérisant l’économie camerounaise », « des plans qui furent au cœur d’arbitrage du plan », avec des idées « cohérentes et qui tenaient la route ».

On dit de Nkéuté qu’il est un « ami personnel et d’enfance de Paul Biya à qui il ne refuse rien ». Après son passage dans ce Ministère, Jean Nkuété est appelé auprès de son très cher et tendre ami Paul Biya. Il va travailler au cabinet du Premier Ministre, et ils vont renforcer leur lien d’une amitié longue de plusieurs années. C’est ainsi qu’après son arrivée au pouvoir, Paul Biya nomme Jean Nkuété Vice-SG à la présidence en 1983. Son principal rôle est de « maintenir le contact avec les réseaux d’affaires Bamiléké ».

A l’année 1985 qui va marquer la naissance du RPDC des cendres de l’UNC, on présente Jean Nkuété comme « le plus discret, mais dans doute le plus influent », le « coordonateur de l’équipe ». Jean Nkueté sera aussi nommé ministre de l’Agriculture, et depuis 2011, il est SG du RDPC.
Entre 1999 et 2006, Jean Nkuété exerce pleinement ses fonctions d’économiste et d’expert monétaire à l’international. En cette période, il est le Secrétaire Général de la CEMAC. Avec cette organisation Sous Régionale, la plus importante sur le plan économique, il va contribuer à l’intégration monétaire et économique de ces différents pays au sein de la CEMAC.

Jean Nkueté est aussi un expert des questions du FCFA, et l’auteur de nombreux ouvrages et réflexions sur la question. Dans la préface de l’un de ses livres publié en 1981, le préfacier laisse entendre que Jean Nkueté « se révèle être un de nos économistes les plus féconds ». En cette année 1981, il était déjà auteur de 04 ouvrages de références en économie monétaire.

Contrairement à ce qu’on peut penser, son entrée en politique, si ça l’a écarté des amphis, ça ne l’a pas écarté de la science économique. Jean Nkuété va continuer à écrire des livres, des contributions autour de ces questions.
Il est auteur de nombreux ouvrages :

  • Mécanisme de compensation en Afrique Centrale, 1994
  • Le Franc CFA face aux mutations des grandes unités de compte, 1981
  • Une expérience économique en Afrique centrale: le Rwanda, 1990
  • Le franc CFA face à l'euro, 1998
  • Monnaie et finances comme moteur de développement: le cas du Cameroun, 1980
  • Un instrument quantitatif d'analyse macro-économique -pour l'Afrique centrale: cas du Cameroun, 1977
  • Méthode formalisée appliquée à la planification camerounaise, 1971