×

Veuillez désactiver le bloqueur de publicité SVP!

Vous n'aimez pas la publicité dans les pages, nous le comprenons bien! Par contre, un site d'information sans pubicité ne pourra pas survivre sans revenu publicitaire.

Fin de la guerre : Amougou Belinga travaille désormais pour Mbargua Nguele

Transmis tel que lu sur le net

La page des tensions entre Amougou Belinga et Mbarga Nguele semble définitivement tournée. Le Directeur général de sureté nationale qui était en froid avec le président du groupe Anecdote, s’est vu offrir sur la chaîne Vision 4, un reportage flatteur. La télévision du Zomloa prend la défense de Mbarga Nguele, victime d’une cabale à en croire le reportage
 

Si l’année 2020 a été rude pour le monde entier en raison de la pandémie du Covid-19, elle l’a été encore plus pour l’homme d'affaires camerounais Amougou Belinga. Le patron du groupe Anecdote a été cité dans plusieurs scandales. L’un des plus retentissant fut l’affaire des éléments sonores diffusés sur les réseaux sociaux et sur les médias du groupe, impliquant plusieurs personnalités du pays dans diverses magouilles.


Tout a commencé le 07 juillet 2020, avec la diffusion sur les réseaux d’une conversation téléphonique entre Jean-Pierre Amougou Belinga et l’ambassadeur du Cameroun en Centrafrique. Très en colère, le président du groupe l’ANECDOTE, insulte et humilie le diplomate sans lui donner le temps de répondre. « Vous les hommes de l’ouest là, vous êtes des pauvres types. Taisez-vous M. l’ambassadeur vous me la bouclez. Vous voulez que j’appelle le chef de l’Etat pour lui rendre compte ? Vous avez déjà mis les pieds dans un jet privé ? Je vous ai remis 40 millions, vous avez bouffez avec Kuemo », hurlait-il., L’ambassadeur sera convoqué à Yaoundé quelques jours plus tard par sa hiérarchie.


Les frasques de l’homme d’affaire se sont poursuivies avec ses déclarations incendiaires à l’endroit de peuple Beti, le traitant de paresseux. Durant la même période, un téléspectateur appelle dans l’émission Club d’Elite animé par Jean Jacques Ze, pour cribler le directeur général de la sûreté nationale Mbarga Nguele de graves accusations. Les conséquences de ces sorties tapageuses furent immédiates. Une interdiction de quitter le territoire camerounais fut lancée contre Amougou Belinga avec ordre de lui retirer son passeport. L’homme d'affaires se retrouve de plus en plus isolé. Entre temps son ancien collaborateur, un certain BACHIROU MAMOUDA brise le silence et accuse Amougou Belinga d’avoir mis sur écoute plusieurs personnalités du régime. Il révèle également que l’homme d'affaires se sert d’un de ses employés qu’il faisait passer pour Paul Biya pour extorquer de l’argent à ses victimes. L’empire Amougou vacille. Entre motions de soutiens et marches les proches et sympathisants d’Amougou usent de tous les moyens pour éviter la chute du grand Zomloa des Zomloa.