SOS DES ÉTUDIANTS CAMEROUNAIS ABANDONNÉS A LEUR PROPRE SORT AU NIGER PAR LE GOUVERNEMENT CAMEROUNAIS

https://237actu.com/SOS  DES ÉTUDIANTS CAMEROUNAIS ABANDONNÉS A LEUR PROPRE SORT AU NIGER PAR LE GOUVERNEMENT CAMEROUNAIS

SOS DES ÉTUDIANTS CAMEROUNAIS ABANDONNÉS A LEUR PROPRE SORT AU NIGER PAR LE GOUVERNEMENT CAMEROUNAIS

Ils sont sept Camerounais lauréats du concours d'entrée à l'école africaine de la météorologie et de l'aviation civile session 2017. Ils ont été reçu ainsi que leurs parents au ministère des transports du Cameroun en août 2017 pendant une réunion avec le secrétaire général du ministre des transports.

au cours de cette réunion, il avait été demandé à leurs parents de payer leur déplacement et de s'endetter pour subvenir à leurs besoins pendant les premiers mois de la formation pour être remboursés après ( cf premièr document). Des lettres avaient été écrites et signées par le ministre des transports garantissant la prise en charge de leurs enfants. Ils sont au nombre de sept.

Deux d'entre eux devaient faire un an de formation, trois deux ans et le reste trois ans de formation. Depuis leur arrivée il ont attendu un mois, cinq mois, jusqu'à ce jour aucun geste du gouvernement Camerounais. L'école menace de les expulser parce que l'État du Cameroun ne paye pas leur formation ni leur bourses d'études. << La vie dans ce pays est très chère et nos parents tous pauvres sont endettés jusqu'au cou pour nous venir en aide et tout ça à cause de l'État camerounais.

Nous avons entrepris des démarches pour trouver une solution nous avons écrit au nouveau ministre des transports, le chef du syndicat des contrôleurs de l'asecna sont allés voir le ministre actuel des transports, nos parents même sont allés au ministère des transports crier sur le sort de leurs enfants, les responsables de l'école ont écrit au ministre des transports mais malgré toutes ces démarches nous n'avons aucune réaction de la part du ministre et du pays le Cameroun. Les 2 qui devaient faire 1 an ont terminé leur formation et sont rentrés au pays en bus de Niamey au Niger jusqu'au Bénin puis du Bénin au Cameroun en bus l'État n'a rien fait pour les faire revenir au pays. Arrivé même au pays ils se sont rendus au ministère des transports concernant leur emploi mais le directeur des budgets leur a dit ceci " moi même l'État ne paye pas mon doctorat vous pensez que c'est pour vous qu'on va payer ? " . Et on leur ajoute " la fonction publique n'avait pas signé d'arrêté de mise en formation donc vous ne serez pas employé rentrez chez vous ">>, déplorent plusieurs étudiants.

Tout laisse à croire qu'ils sont en aventure au Niger pourtant des boursiers Camerounais. << Le Cameroun nous a mis en aventure nous souffrons c'est difficile de manger. Nous n'avons plus la force d'étudier car affecté moralement >> déclare un autre avec une tonalité pathétique au #Tgv_de_linfo. Nous avons appris que l'actuel chef de la division de l'aviation civile au ministère des transports les a contacté disant qu'il fait tout son possible. Quant aux autres, ils ne veulent visiblement pas traiter leurs dossiers. << Nous ne pouvons plus supporter celà c'est grave très grave ici nos notes chutent à l'école parce que nous n'étudions plus c'est pas possible de le faire le ventre vide. Nous ne savons pas à qui crier au secours svp au secours >> supplie un étudiant.

VOILÀ DONC LE CRI DES ÉTUDIANTS ABANDONNÉS PAR LE GOUVERNEMENT DES GRANDES OPPORTUNITÉS.

PARTAGEZ AU MAXIMUM POUR ALERTER LE MONDE ENTIER

Toute l'actualité lue sur internet...

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu