La Brigade anti-sardinards traque en vain Paul Biya en Suisse

https://237actu.com/La Brigade anti-sardinards traque en vain Paul Biya en Suisse

La Brigade anti-sardinards traque en vain Paul Biya en Suisse

Après les rumeurs relatives à la venue du président Paul Bya en suisse, la brigade anti sardinards s’est mobilisée pour rendre son séjour insupportable.

Alors que le comité de travail, de stratégie et d’action de la Brigade Anti sardinard s'est réuni pour une séance d’élaboration des futurs projets, une information venue tout droit de nos collaborateurs du Cameroun, nous laisse comprendre qu’il y’a assez de mouvements dans l’aéroport de la capitale politique.

Un avion de type médicalisé s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Nsimalen. Compte tenu de la longue journée de présentation des vœux la veille où le monde entier a fait le constat qu’un siège inhabituel était disposé derrière Paul Biya, aucun doute ne laissait comprendre que ce dernier aurait accusé une fatigue aiguë, nécessitant son évacuation sanitaire.

21h15…

Notre cellule d’enquête essaye tant bien que mal, de recouper les informations auprès de nos informateurs anonymes dans le sérail à Yaoundé, ainsi qu’en Suisse ????????. L’on nous apprend qu’il y’aura avec certitude une évacuation sanitaire. QUI DONC ?

22h30..

En comité, ce dossier est précipitamment mis en étude et fait l’objet d’une discussion assez houleuse entre représentants de plusieurs cellules de la Brigade Anti sardinards de la Diaspora. En unanimité, nous convenons que C’est le moment où jamais d’aller piocher celui qui durant 37 années, a cru qu’il est invincible, intouchable et inébranlable.

23h20…

La cellule de communication de la Brigade Anti sardinards lance l’alerte via les réseaux sociaux, et se lance dans la foulée, une campagne de mobilisation pour une ACTION COUP DE FORCE EN SUISSE ???????? le lendemain.

13/01/2019

– 5h00 L’opération coup de force en Suisse menée de main de maître par l’équipe de la BAS France est déclenchée. Sans attendre, un rassemblement s’est fait dans une station de Métro Parisien avec dans les rangs, une délégation des Amazones du changement en Afrique.

Deux équipes se forment: l’une en Direction de Genève et l’autre en direction de l’hôpital Américain de Neuilly où l’on nous a annoncé l’arrivée d’un autre haut dignitaire sardinards gravement malade:Jean Foumane Akame. Dans le même temps, l’équipe de la BAS ALLEMAGNE s’est mise en route et rejoins par d’autres Brigardiers venus d’ailleurs.

14h…

Les premiers Combattants de la Brigade Anti sardinards arrivent au point de rendez vous à la gare de Genève. Les consultations débutent, le temps que l’équipe soit au complet pour passer à l’action. Entre temps, notre cellule de communication essaye de rentrer en contact avec les différents centres hospitaliers privés de la capitale helvétique, afin de se rassurer ou non de la présence du roi sardinards ou l’un de ses collaborateurs au sein de leur institution.

16h…

La grande équipe de la BAS France venue de Paris en compagnie des Amazones arrive sur Genève, se rend pour un premier temps au siège de L’ONU pour une nécessité qui requiert la discrétion, plus tard elle lance un cap vers le lieu où pendant 37 années de présidence au Cameroun, Biya Paul y a séjourné pendant près de 5 années, dépensant plus de 95 MILLIARD DE FCA, selon le résultat d’enquête menée par des journalistes d’investigation partenaire de Transparency International.

16h30…

LA BAS bien qu’ayant précipitamment planifié cette opération, est composée d’une vingtaine de combattant qui avancent avec éloquence vers l’hôtel Intercontinental de Genève et l’assiege. Pendant qu’une équipe veillait à l’extérieur du hall et à l’entrée principale, une autre équipe assez réduite, s’est dirigée tout droit vers la réception dans le but de s’informer de la présence ou non de l’un du roi tyran D’Afrique, et surtout de leur renseigner sur l’objet principal de notre présence sur place. Pas très étonné par l’attitude de ceux là qui, pendant plus de trois décennies, ont entretenu des relations privilégiés avec un homme qui tue son peuple, le laisse mourir économiquement, socialement et physiquement, tout en nourrissant sa soif du luxe sur le dos du contribuable Camerounais. Résultat des courses : PAUL BIYA N’EST PAS DANS L’HÔTEL.

Notre équipe a dès lors, eu un entretien de plus d’une demi heure avec les responsables de l’hôtel, dont le contenu est pour le moment tenu secret car faisant partie nos prochains plans d’actions.

18h…

Alors que notre équipe s’apprête à quitter la capitale helvétique, l’on nous informe qu’en réalité, une diversion avait été expressement faute autour de cette information, et qu’en réalité, c’est Jean Foumane AKAME qui était le célèbre patient de l’avion médicalisé parti du tarmac de l’aéroport de Nsimalen la veille.

18h30…

JEAN FOUMANE Akame, un des proches et conseiller en affaires juridique de Biya Paul, membre du conseil constitutionnel qui le 07 Octobre dernier, a contribué au HOLD-UP ÉLECTORAL, vient de décéder dans le hall d’un hôpital situé à quelques pas de l’endroit où les brigadiers traquent son roi sardinards. L’histoire retiendra entre autre que, c’est le jour de la GRANDE traque du roi sardinard Biya Paul à Genève par la BRIGADE ANTI SARDINARDS, un

13/01/2019, que rendit l’âme son fidele compagnon, victime d’un AVC la veille au Cameroun, et dans l’incapacité d’être assisté médicalement dans l’un des plus grands hôpitaux dépourvu de toute INFRASTRUCTURE, médicale, il finira par profiter une dernière fois des millions de nos contribuables, pour s’envoler dans un avion médicalisé vers Genève, et d’en mourir comme un chien dans le hall de cet hôpital en Suisse, sans avoir été même consulté..

 

Facebook

Toute l'actualité lue sur internet...

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu