S;E Paul Biya

Le silence du président Biya étonne tout le monde. Il n’a fait aucune apparition pour s’adresser à ses compatriotes depuis que la pandémie du Covid-19 est d’actualité.

Une situation qui a poussé le père Ludovic Lado, prêtre jésuite, à écrire par humour sur sa page Facebook « L’auto-confinement de Paul Biya est quand même exemplaire hein…Il respecte les consigne du prophète Malachie ».

Le Silence présidentiel 

Dans un article publié dans sa parution du 23 mars, le journal Le Jour s’ést aussi étonné sur le silence du locataire du Palais d’Etoudi face à la pandémie. Le tabloïde se demande bien où est passé le commandant en chef alors même que le pays est engagé dans une guerre inédite contre un agent invisible qui ébranle toute une planète.

Dans la quasi-totalité des pays touchés par la pandémie, observe le journal d’Haman Mana, les leaders ont pris les devants en s’adressant aux populations par des messages radiotélévisés, suivis dans certains cas de descentes sur le terrain, notre démiurge bien aimé se contente de quelques mots froids et impersonnels et dilapide le crédit émotionnel qu’il aurait pu créer en ralliant l’ensemble de la nation à cette cause de survie national. Un tweet, 36 mots, et c’est tout. On aurait pourtant souhaité voir le président parler. Mettre des mots sur les maux. Alerter sans paniquer

In fine, Le Jour pense qu’au-delà des mots, on aurait aimé voir le chef de l’Etat à l’ouvrage. Sur le terrain pour motiver ses troupes. Alors même que l’organisation mondiale de la santé (OMS) invite l’Afrique « à se préparer au pire » compte tenu de la fragilité des systèmes sanitaires sur le continent, le président se confine dans son palais et agit par procuration. Ce faisant il reste fidèle à son attitude d’esquive, de laisser faire, de pourrissement.

Rappelez-vous qu’il n’a jamais mis les pieds sur le front de la guerre contre Boko Haram où de nombreux camerounais sont tombés sous les assauts de la secte meurtrière. Il s’est aussi débiné alors qu’on l’attendait sur le théâtre de la crise anglophone qui secoue le pays. Croyez-vous vraiment qu’il se risquera sur le terrain d’une pandémie qui affole le monde entier ? Ce sale virus, notre président ne veut pas le choper. Alors il ne s’en mêle pas, conclut le quotidien bleu.

Dans la nuit du 23 au 24 mars 2020, 10 nouvelles personnes ont été testées positives à la pandémie de coronavirus au Cameroun. Ce qui ramène le bilan désormais à 66 personnes confirmés au Covid-19. Les mesures ripostes mises en place par le gouvernement tardent à être appliquées jusqu’ici. De l’avis de certains observateurs, le Cameroun doit décréter dans l’urgence un confinement total pour éviter l’hécatombe.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur