Ni John Fru Ndi

La famille de Ni John Fru Ndi de nouveau visée par des enlèvements

L’on apprend que Thomas Chi Ndi, le frère cadet du président national du SDF, Ni John Fru Ndi, a été enlevé le lundi 9 décembre à Bamenda, aux côtés de son épouse, par des hommes armés non identifiés.

«Les combattants sont venus et ont emmenés mon frère et sa femme dans leur camp. Au moment où nous parlons, il est confirmé que mon frère a été libéré, mais que les garçons gardent toujours sa femme conseillère et adjointe au maire de Bamenda II. Ils disent qu’elle ne sera libérée qu'après les élections du 9 février 2020 », a confié Ni John Fru Ndi. « Je prie pour qu'aucun mal ne lui soit fait. Quel crime cette femme a-t-elle commis ?», S’est-t-il interrogé.

Fru Ndi et les membres de sa famille sont régulièrement ciblés par les combattants séparatistes. Ils accusent l’opposant de collaborer avec le régime de Yaoundé.

Cet homme politique a déjà fait face à plus de trois enlèvements. Il aurait même été torturé. Une partie de sa résidence de Ntarikon, Bamenda, été mise à feu. Plus de 120 vaches, 50 chèvres, 30 moutons et volailles, appartement à Fru Ndi, volés à Wum par des bandes armées séparatistes.

Sa sœur cadette et l’un de ses jeunes frères, Stanley Ndi, ont eux aussi été enlevés et ont passé plus d'un mois en captivité.

Le vice-président du SDF, Joshua Osih, a indiqué qu’une quarantaine de militants du SDF avaient été enlevés par les séparatistes. Ces derniers disent être contre la participation du parti de la balance au double scrutin de février prochain.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur