Occupation Jeune: Le vent de l'emploi souffle à Kentzou

Des dizaines de jeunes gens jusqu’ici sans emplois sont enrôlés, dans une opération baptisée « Kentzou Ville Propre », dans l’assainissement du paysage urbain contre une rémunération mensuelle. Et d’autres s’occupent, en dehors de l’assainissement, dans la sensibilisation contre l’incivisme. Des actions et bien d’autres de l’exécutif municipal pour réduire le chômage en milieu jeune.

Dans cette commune au cœur de l’arrondissement de la Bombé, département de la Kadey, l’idéal de l’exécutif communal est d’occuper tous les jeunes sans emplois, scolarisés ou non. Il est question de mettre leurs aptitudes diverses au service public, à l’intérêt général. Quelques mois seulement après avoir accédé au trône de cette municipalité, Le Maire Donatien Barka et ses deux adjoints font déjà sensation. Une sensation en aval de l’engagement par le Maire de plusieurs jeunes élèves et étudiants dans le cadre des Stages de vacances, à l’effet, non seulement de soutenir de nombreux parents qui devraient faire face aux exigences financières des rentrées scolaires, mais et surtout de sensibiliser ses population contre l’incivisme et pour l’hygiène et salubrité, le contexte de la pandémie y obligeant.

Mais en marge de ces stages de vacances, le premier magistrat de la ville de Kentzou a lancé une opération baptisée, « Kentzou Ville propre ». Ils sont vingt-cinq jeunes hommes jusqu'à lors sans emploi que « l'apôtre du développement », le Maire Donatien Barka a engagé dans ce programme pour l'assainissement de la ville. L'objectif de ce nouvel acte laudateur du magistrat municipal est bien évidemment la lutte contre le chômage des jeunes. Les jeunes engagés viennent des différents groupes claniques de la ville de Kentzou. Selon les clauses, ils ont deux jours (Lundi et jeudi) de travail par semaine et une rémunération au prorata du nombre des jours à la fin du mois. Pour le moment "l'opération Kentzou ville propre" véritable catalyseur de l'emploi de ces jeunes commence à être porteur, tant sur le plan de l’assainissement que sur celui de la lutte contre le chômage en milieu jeune.