Cameroun : le MRC communique sur la disparition mystérieuse de ses deux militants

Cameroun : le MRC communique sur la disparition mystérieuse de ses deux militants

BUREAU DU PORTE-PAROLE DE MAURICE KAMTO COMMUNIQUE DE PRESSE SUR L’ARRESTATION DE DEUX MILITANTS DU MRC

Arrivés hier vendredi 17 mai 2019 à Yaoundé, Bertrand TATCHIM et ASLAM DJODA, deux chevilles ouvrières du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) à Douala comptaient mettre à profit leur séjour à Yaoundé pour rendre visite aux prisonniers politiques détenus à Kondengui et repartir sur Douala d’office. Ayant prévenu durant le courant de la journée le Secrétaire Général du MRC me NDONG Christopher MVE de leurs présences à Yaoundé, tous trois vont convenir de se rencontrer le plus tôt possible.

En effet, les cartes d'adhésion issues des retentissantes opérations d'adhésions massives au MRC antenne de Douala étant disponibles et en la possession du Secrétaire Général du MRC, ce dernier souhaitait les convoyer vers Douala par l’entremise des deux valeureux militants dont le travail de permanence au siège du parti à Douala est notoirement connu, surtout en ce qui concerne Robert TATCHIM. Alors qu'il est 19h, et que les deux militants en compagnie d'une jeune dame ont rejoint le Secrétaire Général du MRC pour tous s'attabler autour de rafraîchissants dans un lieu public, Robert TATCHIM reçoit un coup de fil. Quelques instants après l'appel reçu, il revient vers la table et invite ASLAM DJODA à le rejoindre pour un aparté un peu à l'écart de la table. Plus d'une heure après l'amorce de ce conciliabule, les deux militants ne réapparaissent pas. Sentant un problème, le Secrétaire Général va appeler en vain l'un des téléphones en dehors de celui resté sur la table avec les affaires de voyage des deux militants.

Le téléphone sonnera sans que personne ne décroche à l'autre bout du fil et cela jusqu'à ce jour. La mystérieuse disparition hier soir des deux militants évoquée ci-dessus intervient après l’assassinat ciblé d'un militant du MRC à Ngong (Nord-Cameroun) suite à son arrestation et sa détention meurtrière par la Gendarmerie de Ngong. Ces disparitions interviennent également dans un contexte de lâche chasse à l'homme vraisemblablement lancé par le régime illégitime de Yaoundé en vue d'éliminer les activistes politiques militants du MRC notoires. S'il est avéré comme cela se dit de certaines sources crédibles, que les deux hommes ont été enlevés par des éléments des forces de sécurité, alors ces événements viendraient confirmer plus que jamais l'existence d'une vaste conspiration sournoise et criminelle ourdie par le régime illégitime de Yaoundé contre le Président élu, sa coalition gagnante et son parti le MRC en prélude aux futures manifestations pacifiques annoncées par le MRC et ses alliés.

Il est à souhaiter qu’il n’arrive rien aux militants ainsi enlevés car le cas échéant le régime illégitime de Yaoundé sera considéré comme le principal responsable.

Yaoundé, le 18 mai 2019

Le Porte-parole BIBOU NISSACK Olivier

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu