Benjamin Zebaze au sujet de la grande manifestation de Paris « C' est très encourageant et même très émouvant »

Benjamin Zebaze

Le Directeur de Publication du journal Ouest Littoral salue la forte mobilisation des camerounais de la diaspora du samedi 18 mai à Paris en France.

L’instant était emprunt de beaucoup d’émotion à la Place de République hier dans la capitale française. Benjamin Zebaze se réjouit de la très forte mobilisation de samedi à laquelle un nombre important des camerounais de la diaspora à pris part.

En effet, dans une sortie sur les réseaux sociaux ce matin, le journaliste dont la liberté de ton est connue, félicite la diaspora camerounaise qui est sortie en grand nombre pour exiger le départ de Paul Biya, aujourd’hui âgé de 86 ans dont 37 à la tête de pays. « C est très encourageant et même très émouvant », écrit Benjamin Zebaze, soulignant que « ce qui s est passé à Paris hier, augure des lendemains meilleurs ».

Le journaliste estime que si les autorités camerounaises autorisent la même manifestation, soit à Douala, soit à Yaoundé, Paul Biya ne survivra pas. « Je serais Paul Biya que j aurais le postérieur humidifié par la peur.D' ailleurs, il l a bien compris, puisqu’ il n est désormais qu’un prisonnier dans son pays, privé qu’il est de voyages », ajoute-t-il.

Bien que difficile à confirmer, le chiffre fourni par une source à 237actu.com faisait état, dans l’après midi, de près 20.000 manifestants. Ils répondaient ainsi à l’appel des activistes politiques camerounais de la diaspora qui, dénoncent le hold-up politico-judiciaire qui a conduit Paul Biya à son 7e mandat d’affilé à la tête du pays; la mauvaise gestion de la crise sécuritaire dont fait face le Cameroun; mais aussi l’embastillement du président « élu » Maurice Kamto et ses partisans. « Biya assassin…kamto président élu », indiquait une pancarte brandie par une femme visiblement en colère.

Sur les réseaux sociaux, les images de cette grande manifestation se sont rapidement rependues, les partisans de Paul Biya qui, continuent à le présenter comme le garant de la paix dans le pays n’ont pas tardé à dénoncer les ennemis insidieux qui conspirent contre la souveraineté de l’Etat.

Ces derniers temps, Paul Biya n'a cessé de multiplier le volume de tweets sur sa page officielle, au moment où le Nord-Ouest et le Sud-ouest sont pratiquement dévastés par le cyclone sécessionniste,

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur