Banda Kani «Si les USA font l’erreur de pointer leur armée au Cameroun, ils vont regretter… »

Banda Kani met en garde les Etats Unis dans leur projet de déstabilisation du Cameroun

Lors de son intervention sur la chaîne de télévision panafricaine Afrique Media, le président Banda Kani s’est insurgé avec une rage extrême contre une tentative de déstabilisation du Cameroun par les américains.

Les relations en apparence se dégradent entre Washington et Yaoundé. Pour une première fois, et à la demande des Etats-Unis, le conflit séparatiste qui sévit dans les deux régions anglophones a été abordé aux Nations unie le 13 mai dernier. Les autorités camerounaises craignent de voir la situation leur échapper davantage, et ouvrir les portes à une intervention.

Le secrétaire d'État américain adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy, fait savoir que les États-Unis sont fortement préoccupés par la crise. S’adressant à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis le jeudi 16 mai denier, Tibor Nagy a clairement indiqué que les sanctions sont désormais sur la table. Selon Afrique Média, les Etats Unis auraient demandé à Amnesty International de traduire le président cameroun Paul Biya à la CPI.

Le paneliste Banda Kani estime pour sa part que la crise et son règlement relèvent des affaires internes du Cameroun. Bien plus, l’ancien président national du parti politique MANIDEM entend défendre l’unité et l’intégrité du Cameroun en cas d’une intervention militaire américaine, même au prix de sa vie.

«Si les USA font l'erreur de pointer leur armée au Cameroun, ils vont regretter toute leur vie », avertit-il. « Nous allons écraser ces soldats comme des mouches. Ils nous confondent à l’Irak. Qu’ils essayent, moi même je prendrai les armes pour le maquis et nous allons commencer sur ceux qui souhaitent leur arriver ici », ajoute-il.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur