crise anglophone

Et pour cause, l’état du Cameroun veut étendre son projet de transferts monétaires baptisé « Filets sociaux », aux populations du Nord-ouest et du sud-ouest. L’information a été révélée le 15 mai dernier au cours d’une session du Comité de gestion de ce programme financé par la banque mondiale à hauteur de 35 milliards de FCFA.

En effet, le projet Filets sociaux consiste en des transferts monétaires aux populations des communes réputées pauvres, sélectionnées dans certaines régions du pays. Grâce au nouveau financement de la Banque mondiale, ce projet, apprend-on, sera également étendu aux communes impactées par les flux de réfugiés centrafricains et nigérians (372 542 personnes) vivants actuellement sur le territoire camerounais.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur