Cameroun : Un autre soutien à l’international pour Maurice Kamto

L’opposant de Paul Biya, Maurice Kamto, qui se dit « président élu » a encore décroché un autre soutien à l’international : C’est le barreau de Paris.

En effet, le projet est porté par Jean - Pierre Mignard, l’un des ténors du barreau français, ami de Maurice Kmto. Ils ont travaillé ensemble, apprend-on, sur le dossier BAKASSI pour le compte du Cameroun. Aujourd’hui, il demande la libération du leader du MRC et ses partisans.

"Dans une période aujourd’hui tourmentée, bousculée, l’unité du Cameroun est essentielle. D’ailleurs le président Biya revient sans cesse sur ce point. Le maintien en détention du professeur Kamto, de surcroît devant une juridiction militaire, ce qui nous trouble connaissant le sentiment profondément pacifique de Maurice Kamto, est-ce que cela va dans le bon sens ? Est-ce que tout cela ne doit pas être repensé ? La solution ne nous appartient pas car le Cameroun est souverain. Il ne s’agit pas de pression, entendons-nous bien. Il s’agit d’un sentiment d’inquiétude partagé avec un pays, son peuple. C’est pour cela qu’avec beaucoup de considération, nous demandons aux juges militaires de prendre conscience de l’importance et même de la gravité de la situation, et puis nous en remettre à la sagesse évidente du président Biya pour que le Cameroun retrouve le plus rapidement son unité, la paix et que les personnes qui doivent être mises en liberté le soient le plus rapidement possible". a-t-il déclaré hier sur les antennes de radio France Internationale, RFI.

Une sortie qui intervient après celle de Jean Yves Le Drian, Ministre français des affaires étrangères, le chef de la diplomatie française a indiqué qu’ils ont demandé aux autorités Camerounaises de libérer Maurice Kamto et ses partisans.

Environ 350 autres militants et sympathisants du MRC ont été arrêtés au cours de la marche de protestation initiée samedi dernier par la coalition autour de Maurice Kamto, marche qui a une fois de plus été violemment réprimée par les forces de sécurité camerounaises.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur