En effet, la filiale camerounaise du Britannique Actis, en charge de la distribution de l’électricité dans le pays, déclare avoir enregistré deux décès et 10 blessés dus à l’état du réseau électrique au 1er trimestre 2019.

Selon le concessionnaire du secteur de l’électricité, ces chiffres représentent, au mois d’avril 2019, une baisse de 50 % et 64 % respectivement pour les décès et les blessés, par rapport à la même période en 2018. Eneo, ajoute que, malgré une hausse sensible du nombre mensuel d’incidents due à la pourriture et à la végétation, il y a une amélioration des performances.

Plus précisément, une baisse de 31 % des incidents dus aux matériels endommagés, de 75 % des incidents dus à la surcharge des ouvrages, de 35 % des incidents dus aux travaux programmés et réalisés surtout à Yaoundé et Douala. Pour ce qui concerne le service, Eneo note une détérioration de la qualité de l’énergie servie aux usagers au cours des derniers mois.

« Certes, les travaux sur le réseau ont été intensifiés, mais on note une augmentation des microcoupures (moins d’une heure), avec une moyenne de plus de deux chaque jour », indique le concessionnaire.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur