Agbor Balla

Nous avons eu un bref entretien de Maitre Agbor Balla accordé au quotidien le Jour dans son édition de ce vendredi 1er décembre. Présent au tribunal militaire ce 30 novembre pour défendre et soutenir des jeunes interpellés dans le cadre des revendications anglophone, Agbor Balla s’est une fois de plus montré très préoccupé par la crise qui fragilise depuis plus d’un an les régions anglophones du Cameroun.

A la question du journaliste de savoir pourquoi malgré les initiatives de dialogue entreprise par le gouvernement depuis des mois, le problème persiste, l’avocat en droit humain s’est montré ferme dans ses propos. Selon lui, il n’y a jamais eu de dialogue sincère depuis que la crise s’est déclenchée.

« Il n’y a jamais eu de véritable dialogue depuis que cette crise (…) Le gouvernement a pris des mesures corporatistes pour résoudre cette crise. Mais il est question maintenant que nos dirigeants aillent au-delà des mesures corporatistes », a t-il déclaré.

L’ancien membre du consortium dissout va plus loin et pense qu’un dialogue inclusif doit être rapidement entrepris y compris avec les sécessionnistes.

« Il faut que ce dialogue se passe aussi avec les gens qui parlent de la sécession, il ne faut pas seulement que nos dirigeants se limitent à écouter les chefs traditionnels, les acteurs de la société civile ou les autorités politiques. Personne ne doit être mis de côté et j’ai peur que si la main n’est pas tendue à tous les Camerounais pour un dialogue inclusif notre pays risque de sombrer dans le chaos », ajoute-il.

Depuis sa libération de prison le 30 août dernier à la faveur d’un décret du président de la République, Agbor Balla s’est résolument tourné vers la défense des personnes arrêtées dans le cadre de revendication anglophone et qui selon lui restent injustement en prison.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur