Alerte : Abandonné dans une cellule à la PJ, Paul Chouta se trouve entre la vie et la mort

Paul Chouta

Paul Chouta séjourne depuis une dizaine de jour dans une cellule de la police judiciaire, du fait d’une plaine déposée contre lui par la romancière franco-camerounaise Calixthe Beyala.

Selon certaines informations qui nous parviennent, l’activiste et lanceur d’alerte serait gravement malade. « Il est alité avec une très forte fièvre depuis ce matin, les yeux larmoyants de conjonctivite », confie une source à l’avocat en droit humain, Me Christian Boma.

La même source ajoute que « Paul Chouta n'a pas reçu la visite de médecin encore moins être conduit dans un établissement hospitalier »

Des conditions de détentions déplorées par Me Christian Bomo « La loi n'autorise pas de garde à vue de près de 10 jours pour des infractions de droit commun, sous peine de nullité de procédure et je les invite au nom de la loi d'en tirer toutes les conséquences de la nullité de la procédure en libérant Chouta », souligne-t-il.

Aussi d'après le code de procédure pénale, rappelle l’avocat, la personne gardée à vue à droit à la visite d'un médecin. « Je réaffirme que la loi ne prévoit pas de procédure d'enquête à parquet en matière de diffamation par voie de presse. Car l'infraction de diffamation n'existe qu'à l'issue de la confrontation des preuves qui se fait devant un juge 05 jours après la citation et non devant la police judiciaire agissant par commission rogatoire du parquet. Ce qui signifie que cette garde à vue est injustifiée comme le sera la possibilité d'une détention préventive. En attendant que des soins urgents soient administrés à Monsieur Chouta » ; conclut-il.

Tout ceci tire ses origines, dit-on, dans une vidéo accompagnée des commentaires qui avait été postée sur la page facebook (TGV de l’Info) du lanceur d’alerte. L’on pouvait alors voir l’écrivaine en affrontement verbal avec un homme devant une école du quartier Makepe, dans la ville de Douala.

Mais pour certains observateurs, c’est la suite de la bataille à distance qui oppose depuis l’élection présidentielle d’octobre 2018, les partisans de Maurice Kamto et ceux du Président de la République actuel, Paul Biya. Calixthe Beyala a écumé de nombreux plateaux de télévisions tirant à boulet rouge sur le leader du MRC et ses partisans.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur