Cameroun-crise : le conseil des Nations Unies réitère l’importance du gouvernement dans le dialogue nationale

Le chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale, Loucemy Fall, a exhorté le gouvernement camerounais à poursuivre le dialogue entamé et à accélérer le processus de décentralisation afin de résoudre la crise au Cameroun.

En présentant un rapport de situation sur la sous-région de l’Afrique centrale mercredi au Conseil de sécurité des Nations Unies, Loucemy Fall a souligné la volonté du gouvernement de dialoguer à la suite de la visite du ministre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

«Il est important de souligner que la recherche de solutions à la crise doit être guidée par le gouvernement (du Cameroun)», a-t-il déclaré tout en appelant Yaoundé à accélérer le processus de décentralisation.

Malgré les efforts pour arrêter la situation, le diplomate a déploré qu'au moins 530 000 personnes soient déplacées à l'intérieur du pays et plus de 30 000 se sont réfugiées au Nigéria en raison de la crise.

Les populations touchées ont besoin d'une aide humanitaire urgente, mais fournir de l'aide aux personnes dans les deux régions reste un problème grave en raison de la situation en matière de sécurité, a déploré M. Fall.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur