Cameroun-énergie : une détérioration de la qualité de service d’ENEO au centre d’une polémique

Cameroun-énergie : une détérioration de la qualité de service d’ENEO au centre d’une polémique

En effet, à la fin avril 2019, plus de 150 localités camerounaises étaient privées d’électricité (Eneo) du fait de l’augmentation des coupures.

Aussi,on compte Cinquante et une de ces localités  dans la région de l’Ouest du pays. « De manière générale, les délais de reprise se sont rallongés pour les raisons suivantes : les difficultés d’accès dans le Centre, la Sanaga maritime, l’Océan et l’Est ; la situation sécuritaire dans le Sud-Ouest, le Nord-Ouest et le Grand Nord ; les difficultés d’approvisionnement en poteaux bois ; les difficultés de disposer de devises pour payer les fournisseurs à l’étranger », explique Eneo.

En plus de ces contreperformances dans la distribution de l’électricité, Eneo Cameroun annonce avoir enregistré un « taux de surfacturation et autres anomalies en légère hausse, plusieurs cas de délais irréguliers de coupure après dépôt effectif des factures et une baisse sensible du taux de traitement des réclamations ». Cependant, souligne l’entreprise, des « actions d’amélioration sont en cours ».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu