Mounouna Fotsou,

A l’occasion de la session parlementaire en cours, Mounouna Fotsou, le ministre en charge de la Jeunesse (Minjec) a esquissé, le 14 juin à Yaoundé, le bilan du Plan Triennal « Spécial Jeunes » (PTS-Jeunes), prescrit en février 2016 par le chef de l’État, Paul Biya.

Ce PTS-jeunes doté d’une enveloppe de 102 milliards FCFA, vise à terme la facilitation et l’accélération de l’insertion économique de 1500 jeunes, dans quatre domaines prioritaires : agriculture, économie numérique, industrie et innovation.

« Il ressort que plus de 780 000 jeunes sont inscrits à l’Observatoire national de la jeunesse dont 51,06 % d’entre eux sollicitent un financement de leurs projets d’auto-emploi ou d’entreprise. Environ 2000 jeunes inscrits sont de la diaspora. Près de 22 000 jeunes inscrits ont été référencés à différents guichets de financement et d’accompagnement », a affirmé Mounouna Foutsou.

Le membre du gouvernement a ajouté que, plus de 32 000 plans d’affaires des projets de jeunes ont été reçus dans les 10 régions du pays. Parmi ces porteurs d’idées de projets, 33,70 % sollicitent l’agriculture au sens large, 28,84 % l’industrie, 22,85 % l’économie numérique, 10,48 % l’innovation ainsi que 4,4 % d’autres secteurs non répertoriés dans ces domaines de concentration.

En janvier 2018, le Comité du PTS-Jeunes s’est prononcé favorablement sur 2 150 premiers projets d’entreprise de jeunes bénéficiaires pour un coût global d’environ 3 milliards de FCFA.

Durant toute l’année 2017, le Minjec affirme avoir accompagné l’incubation et l’élaboration des business plans de plus de 7 000 projets de jeunes, en individuel ou en groupe, inscrits à la plateforme de l’Observatoire national de la jeunesse, pour un montant du financement d’environ 10 milliards de FCFA.

 

Investir au Cameroun

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur