Bagarre à l’hôtel Intercontinental : Le ministre Gregoire Owona lance un appel à la paix en direction de la BAS

Ministre Grégoire Owona

Le ministre Grégoire Owona a lancé un appel à la paix après la bagarre qui a éclaté hier entre opposants au président Paul Biya à l'hôtel intercontinental de Genève, où il séjourne actuellement en compagnie de son épouse.

«A tous nos compatriotes adeptes de la haine et de la violence, je voudrais vous prier d'arrêter... Rappelez-vous de la main tendue du Président de la République... le règne de la paix est à notre portée », a écrit le membre du gouvernement, indiquant que « l'appel au pardon doit être entendu par tous ». « Arrêtez les violences, la provocation, le mépris des institutions... Le pays est debout et doit continuer d'avancer », a-t-il ajouté.

En effet, selon la Tribune de Genève, une quarantaine de manifestants se présentant comme des opposants au président camerounais Paul Biya ont investi l'hôtel Intercontinental, hier mardi 25 juin vers 12 heures à Genève. 237actu.com apprendra plus tard qu’il s’agissait des éléments de la brigade anti-sardinards (BAS), nom d’un collectif né au sein des diasporas camerounaises au lendemain du scrutin présidentiel du 07 octobre 2018, et très hostile au régime du président Paul Biya.

Ces derniers, toujours selon le journal Suisse, ont pénétré dans le hall malgré un important dispositif de sécurité, et une bagarre a éclaté avec le service d'ordre présidentiel. « Les quarante personnes ont été identifiées et priées de partir», a expliqué la police au quotidien genevois, ajoutant qu'aucune autorisation de manifester n'avait été accordée.

La situation est revenue au calme une heure après. Dans un communiqué, l'ambassade camerounaise en Suisse, a fustigé une «action antipatriotique de la Brigade anti-Sardinards. Cette même brigade appelle à une manifestation samedi 29 juin à Genève.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur